Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 17:16

parler.gif

Employer un vocabulaire élaboré et élégant est souvent le signe d'une certaine culture.

 

L'intérêt de faire usage des bons mots est particulièrement utile dans beaucoup de milieux professionnels (tous ont leurs "jargons"), ceci afin de se faire comprendre aisément de tous, de l'employé lambda au plus haut responsable.

 

De façon générale, il est indispensable d'adapter son lexique en fonction de son auditoire, parce que tout le monde ne jouit pas des mêmes capacités intellectuelles.

 

En effet, combien de fois nous est il arrivé d'user de phrases qui nous semblent très simples alors que notre interlocuteur ne comprend pas une bribe de ce qu'on lui raconte ?

 

Si nous arrivons à moduler volontairement notre champ lexical en prenant en compte celui qui se trouve en face de nous, nous pouvons devenir de véritables caméléons dans toutes les situations, mêmes les plus gênantes.

 

Malheureusement, ce n'est pas toujours évident, d'une part parce qu'il est tentant de se réfugier dans l'orgueil ("je ne veux parler à ces gens de la plèbe..."), et d'autre part parce que cela nécessite un travail préparatoire d'analyse sur les connaissances de notre interlocuteur.

 

Et nous en venons à ce qu'il faut éviter absolument : utiliser des clichés/et ou des vexations.

 

La nature nous a conçus différemment, il faut admettre que certaines personnes sont limitées intellectuellement parlant, et cela n'est pas une raison pour avoir recours à des phrases comme "mais pourtant, je parle bien français !"  particulièrement déshonorantes.

 

Ces personnes à la culture parfois embryonnaire ne sont pas des punchings balls à nos frustrations, ils n'ont tout simplement pas eu la chance d'avoir accès à des livres comme nous, ou s'en sont tout bonnement désintéressés.

 

J'ai connu un chef d'équipe totalement analphabète. C'était quelqu'un qui était un très "bon manuel", il se débrouillait très bien car il savait déléguer ses tâches et assumer sa fonction de commandement. En résumé, ces individus pourtant peu cultivés savent souvent manier leurs dix doigts comme peu d'entre nous.

 

Sachons reconnaître qu'ils possèdent quelque chose que nous n'avons pas, apprécions leurs talents qui sont très différents des nôtres.

 

Et si il peut arriver qu'ils ne nous comprennent pas parce que nous les avons surestimés, tâchons de leur témoigner un peu plus de respect en usant de phrases neutres du type : "Je pense que vous ne m'avez pas compris, je vais donc parler autrement".

 

Il m'est arrivé aussi d'être littéralement "largué" par l'usage d'un vocabulaire trop bien garni (comme si l'on m'assommait d'un dictionnaire), mais rien n'est pire que de se voir dévalorisé par son prochain qui vous étale sa prétendue supériorité à la figure... C'est une forme de lapidation !

Partager cet article

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gestiondevie
  • Le blog de gestiondevie
  • : Tout pour le développement personnel. Articles certifiés 100% originaux.
  • Contact

Présentation du blog

Des outils pour atteindre votre indépendance financière au travers d'expériences personnelles.