Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 12:47

charisme.jpgQuelqu'un qui a du charisme est capable de magnétiser son auditoire, de l'amener exactement là où il veut. C'est une faculté assez rare, ma foi, mais j'ai déjà croisé quelques personnes de ce genre, notamment à l'armée (j'allais dire, surtout là bas...). J'aurais probablement suivis jusqu'en enfer certains de ces types si cela avait été nécessaire, parce qu'étant trop jeune, je ne disposais pas encore du recul suffisant pour analyser leur manège.

 

Après l'article sur «le relationnel», celui-ci vient à point nommé, puisqu'avec du charisme, vous êtes en principe capable de capter l'attention de n'importe qui, n'importe quand, à n'importe quel moment.

 

Nous pouvons, tous les jours, rencontrer deux sortes d'individus charismatiques : ceux qui sont «nés avec» ce pouvoir étrange de fascination, ceux qui sont nés «sans» ce pouvoir mais qui ont été contraints de le travailler.

 

 

 

 

Ceux qui sont nés «avec» cette prédisposition me paraissent beaucoup plus nombreux. Ils ont «un leadership» naturel qui s'est affiné d'années en années, depuis les bancs de l'école jusqu'à l'âge d'adulte. Ils sont donc, en principe, arrivés au sommet de leur art. Ceux qui sont nés «sans» ces prédispositions naturelles et qui doivent "travailler"ce côté de leur personnalité vont devoir affronter leurs peurs et se heurter à de nombreux "blocages psychologiques", ce qui est particulièrement douloureux, surtout les plus réservés, et je suis bien placé pour en parler. Je reviendrais sur ces blocages dans un deuxième post.

 

Les hommes et les femmes sont parfaitement égaux devant le charisme, pour peu qu'ils soient capables d'introspection. (En voilà une bonne nouvelle!). Voilà la qualité principale : l'introspection. Ceux qui nient l'évidence et préfèrent conserver le charisme d'un mollusque se planquent derrière leur petit doigt.

 

C'est un suicide à petit feu, à mon avis, puisque dans le monde d'aujourd'hui (surtout celui de l'emploi) il faut savoir se démarquer des autres pour prouver que l'on «en veut». Si j'étais resté le jeune homme terriblement coincé et timide de mon adolescence à mon entrée sur le marché du travail, j'aurais été bon pour la rue ou le SAMU social. Je n'aurais jamais rencontré tous ces gens, en intérim, en formation continue, dans la fonction publique. Pour ce qui me concerne, j'ai dû évoluer non pas pour devenir un dictateur ou un gourou, mais uniquement pour décrocher un emploi stable, offrant des perspectives, et trouver ma place dans la société. C'est tout ce que je voulais, et rien d'autre, c'est peut être ce que vous cherchez aussi. Pour arriver à mes fins, j'ai dû faire preuve d'un minimum de personnalité (est-ce que l'on peut appeler cela du charisme ?), parce que quoi que l'on en dise, la concurrence est rude, que l'on soit diplômés ou non, surtout en début de carrière.

 

Comme ce pouvoir n'est pas inné pour la majorité d'entre nous, et que la psychologie ne définit pas vraiment ce qu'est le charisme, j'ai répertorié ses caractéristiques avec quelques observations  :

 

===> l'empathie : quelqu'un qui a du charisme doit être susceptible de comprendre et de compatir à la douleur des autres. c'est essentiel et cela permet même de fédérer sous la même chapelle.

  

===> Son charme est irrésistible et tient plus du surnaturel qu'autre chose

 

===> ses qualités sont indéniables (voix, regard, prestance)

Sa force intérieure rayonne "à l'extérieur" de sa propre personne.

Quelques atouts :

---> le regard : le regard cinématographique est l'un des éléments de séduction les plus utilisés chez quelqu'un qui a du charisme. Il consiste à fixer les sourcils de ses interlocuteurs, de façon à donner l'impression qu'un film est en train de se tourner pendant l'entrevue.

---> l'aspect vestimentaire : à mes yeux, peu important. Mais dans notre société de consommation et d'apparence, quelqu'un qui a «un look branché» et soigné, parfois en ajoutant une touche personnelle particulière, a de grandes chances de marquer les esprits. Avec une nuance de taille, puisqu'il peut aussi bien avoir un gros nez rouge, et être habillé en salopette

---> le comportement : notre homme sait attirer l'attention sur lui

---> il possède un don particulier dans un domaine précis

---> il peut avoir un défaut physique qu'il parvient à mettre en valeur

 

===> Notre personnage a «une mission» à accomplir, et la fait connaître. Celle-ci peut être bénéfique, ou carrément maléfique. (les exemples historiques abondent...)

 

===> Notre personnage est enclin à aller toujours plus loin pour accomplir cette mission.

 

Il ne nous appartient pas, je pense, de juger par nous mêmes si nous avons du charisme ou pas. C'est souvent notre entourage, direct ou indirect, qui nous lance ici et là des indices sur les défauts les plus flagrants de notre personnalité.  

 

Suite au prochain article.

Partager cet article

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans psychologie-psychanalyse
commenter cet article

commentaires

développer son charisme 15/03/2012 06:06


Merci pour ces informations pertinentes.


Pour répondre à la question du 1e commentaire, je dirais qu'on est charismatique quand les gens aiment passer du temps avec nous et nous suivent.

khanel3 12/10/2011 16:20


sympa ton article ! Sais t'on si on a du charisme ? bonne fin de journée !


gestiondevie.over-blog.com 12/10/2011 17:15



Coucou Khanel,


l'on ne pourra jamais être certain d'avoir du charisme. On peut en avoir un peu ou avoir du caractère, cela oui, mais le vrai charisme, seul la célébrité peut le consacrer. De plus, le charisme
est subjectif, mais les quelques caractéristiques que j'ai évoquées en fin de post nous aident à nous en faire une idée plus précise.


gros bisous


alexandre - bonne fin de journée également



Présentation

  • : Le blog de gestiondevie
  • Le blog de gestiondevie
  • : Tout pour le développement personnel. Articles certifiés 100% originaux.
  • Contact

Présentation du blog

Des outils pour atteindre votre indépendance financière au travers d'expériences personnelles.