Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 13:07

intemperies.jpgPour ceux qui ne le savent pas, je rappelle que mon logement a été dégradé par une tempête de grêlons fin Août. Les dégâts se chiffrent à des milliers d'euros : crépis à refaire, volets, arbres arrachés, etc...

 

Ma voiture a payé aussi un lourd tribut à cette catastrophe. (vous reporter à la photo dans mon dernier journal personnel le cas échéant)

 

Personne ne comprends vraiment ce qui est arrivé. Personne non plus n'y était préparé, cet incident était totalement imprévisible et ne connaissait pas d'antécédents. Je ne sais pas vraiment ce qui se passe au dessus de nos têtes, mais plus grand chose ne tourne rond de ce côté là aussi, il suffit de jeter un œil sur la moyenne des températures en septembre. Bientôt, nous pourrons faire des barbecues en pleine période hivernale, vous préférez les merguez ou les saucisses blanches ?

 

Pour l'instant, je n'ai trouvé le temps que de m'occuper de mon véhicule. Comme vous serez, je pense, de plus en plus nombreux à être confrontés vous aussi à cette situation dans les années à venir, j'ai voulu vous faire partager mon expérience.

 

La mairie joue un rôle de plaque tournante dans le recensement des victimes de ces catastrophes, c'est à elle qu'il faut s'adresser à elle en priorité. C'est aussi elle qui peut demander le classement de l'intempérie en catastrophe naturelle, la procédure peut durer jusqu'à trois mois. Si l'événement est effectivement classé «catastrophe naturelle», les gens qui sont assurés au tierce pour leurs véhicules pourront être indemnisés en s'acquittant d'une franchise d'état. Si «la catastrophe naturelle» n'est pas reconnue, ces mêmes personnes ne pourront rien réclamer du tout pour leurs automobiles, sauf clauses particulières dans le contrat d'assurance.

 

La déclaration du sinistre obéit un délai très strict (5 jours ouvrables pour l'assurance auto notamment). Ma déclaration de sinistre a été effectuée par mail. La mairie m'a délivré un document officiel attestant de l'intempérie, ce qui s'est avéré être bien pratique pour les assurances.

 

Pour ce qui concerne les dégâts occasionnés sur les véhicules en formule «tous risques» (ce qui était mon cas), deux possibilités :

 

====> soit le montant des réparations est minime par rapport à l'argus du véhicule, dans ce cas là les réparations seront prises en charge par l'assurance

 

====> dans l'autre cas (le montant des dégâts est trop important par rapport à l'argus du véhicule) vous aurez sûrement le choix entre :

---> être remboursé à la valeur estimative du véhicule (et bien entendu, vous ne le conserverez pas), celui-ci sera alors classé économiquement irréparable, pour employer le terme consacré.

---> être remboursé pour préjudice esthétique. Vous le conserverez, et éventuellement, il vous sera proposé de déduire la franchise de l'indemnisation.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article

commentaires

khanel3 09/10/2011 10:14


bon dimanche !


gestiondevie.over-blog.com 09/10/2011 13:04



Coucou Khanel,


bon dimanche également.


gs bisous. alex


 



khanel3 08/10/2011 17:07


c'est la galère !! j'espère que tu en viendras à bout !
bonne journée !


gestiondevie.over-blog.com 08/10/2011 17:54



Coucou Khanel,


merci aussi pour ton soutien. Les démarches prendront du temps, mais tout cela n'est que matériel et cela aurait pu être bien pire...


gros bisous et bon week end


alex


 


 


 



Annie 08/10/2011 15:05


Bon courage pour faire face!
Amitiés


gestiondevie.over-blog.com 08/10/2011 17:52



Coucou Annie,


cela suit son cours... merci pour ton soutien. Quand est-ce que tu nous reviens ?


gros bisous et bon week end


alex


 



Présentation

  • : Le blog de gestiondevie
  • Le blog de gestiondevie
  • : Tout pour le développement personnel. Articles certifiés 100% originaux.
  • Contact

Présentation du blog

Des outils pour atteindre votre indépendance financière au travers d'expériences personnelles.