Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 12:23

 vieux.jpg

 

Des idées préconçues sur l'âge

 

J'entends souvent, ici et là : «je suis trop vieux pour faire ceci».

 

Trop vieux pour passer un diplôme ou un concours, trop vieux pour pratiquer certaines activités, trop vieux pour fréquenter certains milieux, bref, trop vieux pour bien faire...la vie doit donc s'arrêter nette à un certain âge ?

 

Je ne suis pas du tout de cet avis, je dirais même que je pense le contraire. Pourquoi ? Parce que les années, selon moi, ne sont pas des handicaps, mais au contraire des atouts formidables.

 

Le culte du jeunisme, prégnant dans la société actuelle, est savamment cultivé par les publicitaires et le marché du travail notamment, avec des répercussions conséquentes (pour ne pas dire irrémédiables) sur l'image que nous avons de nous-mêmes.

 

Pour beaucoup d'entreprises, par exemple, les actifs de 40 ans sont considérées comme peu rentables, et à plus de 50, ils sont carrément considérées comme inutiles.

 

Je connais quelques personnes (dont des couples) qui ont plus de 60 ans et qui sont restées jeunes d'esprit. Le poids des années n'a pas entaché leur joie de vivre et leur énergie. Le quotidien qu'il connaisse est rythmée par des projets en tous genres. Ils ont toujours un clin d'oeil, un mot pour rire ou une anecdote croustillante du siècle dernier pour pimenter notre entrevue.

 

J'en connais d'autres, qui, aigris, passent leur temps à pester, à se lamenter sur leur sort ou celui de leurs semblables, trouvant toujours une occasion pour pinailler.  Au rayon de leurs complaintes préférées, on retrouve bien sûr la prétendue perte de valeurs traditionnelles du passé. Ils contemplent, le coeur fermé, cette société dont des pans entiers s'éloignent inexorablement d'eux. Ils ne comprennent pas l'évolution du monde et continuent de creuser leur propre tombe.

 

 

Un exemple...

 

Et puis il y a Y. (le père d'un de mes meilleurs amis), un véritable personnage que j'ai rencontré en 1994. Ce quinquagénaire guilleret et proche de la cinquantaine aimait exhiber sa coiffure ringarde (), trimballer de vieux pulls à carreaux douteux et des pantalons en tissus. Outre ce look peu branché, il n'était pas très imposant, le patriarche, c'est même un euphémisme que de le décrire ainsi puisqu'il ne devait même pas dépasser les cinquante kilos «tout mouillé», et mesurait aux alentours d'un mètre soixante... Si l'on ajoute qu'il avait quelques dents en moins, vous imaginez le tableau.

 

Doté d'une culture générale très étendue, il faisait l'admiration de ses deux fils, et la mienne au passage. Ses plus grandes qualités étaient sans doute sa verve et son dynamisme. J'ai assisté, totalement impuissant, à sa descente aux enfers, d'une durée de plusieurs années.

 

Pour comprendre ce qui s'est passé pour lui, petit «flash back». Quelques mois après notre toute première rencontre, j'ai appris qu'il venait de perdre son emploi. Electrotechnicien de formation, il était parvenu au statut de cadre après avoir été simple réparateur dans une boîte spécialisée dans les ascenseurs. Et puis, patatras, la crise est passée par là, faisant de lui une victime parmi tant d'autres.

 

La déchéance n'est ni plus ni moins que la petite soeur du chaos économique. Elle se répand à travers toutes les strates de la population, même les plus courageuses, telle une lame de fond.

 

La première année de chômage, Y. dut se résigner à toucher «les assedics», malgré le fait d'avoir remué le petit monde de l'intérim et d'avoir inondé de CV toutes les boîtes encore sur pied de la région.

 

La deuxième année de chômage éroda considérablement sa motivation, quant à la troisième, elle ne fut qu'un coup de massue supplémentaire aux trois lettres fatales pour lui : RMI.

 

Si mes souvenirs sont bons, il dut même revendre sa voiture personnelle, je le suspecte aussi d'en avoir fait de même pour sa collection de timbres à laquelle il tenait tant. A seulement quelques années de la retraite, je me disais, avec amertume, qu'il allait devoir raccrocher les gants dans une misère épouvantable.

 

Chez lui, on était toujours bien reçu quelle que soit l'heure de la journée. Qu'il vente, qu'il pleuve, qu'il neige, son domicile ne désemplissait jamais d'un petit groupe d'irréductibles amis.

 

Et je me souviens... Je me souviens qu'à quelques encablures des 55 ans, il s'était mis en tête de réussir le concours d'ATOS (le personnel technique de l'éducation nationale). Il s'était dit qu'il pourrait certainement être utile dans l'électrotechnique grâce à son expérience.

 

5 places pour 100 candidats ? Qu'à cela ne tienne. Pendant plusieurs mois, il plongea le nez dans les annales de cet examen, dévorant des fiches diverses et des manuels de préparation. Il parvint à obtenir son concours haut la main, avec l'aide admirable de son épouse.

 

"L'habit ne fait pas le moine", dit-on, c'était totalement vrai pour lui. On pourrait aussi ajouter que l'âge ne décide jamais de fermer définitement les portes de nos ambitions...

Partager cet article

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans Mes pensées et quelques citations
commenter cet article

commentaires

witney 29/05/2011 12:43


ça suffit le culte du jeunisme, l'âge apporte sagesse et experience et cela vaut de l'or ! bon dimanche


gestiondevie.over-blog.com 03/06/2011 18:29



Coucou witney,


oui, tu prêches un convaincu


@ bientôt



Martine de La Rochelle 25/05/2011 12:42


Merci pour ce témoignage qui est plutôt encourageant et je dirais même réconfortant.


gestiondevie.over-blog.com 25/05/2011 18:39



Coucou Martine,


de rien... c'est aussi un plaisir pour moi que d'écrire ici et de raconter cette histoire...


très bonne soirée


 



Glycine blanche 24/05/2011 20:56


Une belle leçon de vie... Merci, c'est stimulant ! Bonne soirée.


gestiondevie.over-blog.com 25/05/2011 11:22



Coucou,


oui c'est une belle leçon de vie, il y en a beaucoup qui le prenaient pour un fou à l'époque


très bonne journée à toi



Présentation

  • : Le blog de gestiondevie
  • Le blog de gestiondevie
  • : Tout pour le développement personnel. Articles certifiés 100% originaux.
  • Contact

Présentation du blog

Des outils pour atteindre votre indépendance financière au travers d'expériences personnelles.