Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 11:48

meleeBon, voilà.. je vais devoir contacter des bricoleurs (des vrais, pas ceux du dimanche comme moi )... ce qui m'a inspiré ce texte, qui peut faire suite à "s'entourer des bonnes personnes pour réussir ses projets" dans la catégorie vie pratique.

 

Ils portent le nom de réseaux, connaissances, relations, ou encore «groupes d'amis». Ce sont de petits cercles fermés qui fonctionnent avec leurs propres règles, et dont les membres se regroupent par affinités. Il peut s'agir de collègues de travail, ou encore de gens qui sont passionnés par l'art, les jeux, et beaucoup d'autres thématiques.

 

 

Si je ne dois absolument rien à personne sur le plan strictement professionnel, je dois en revanche beaucoup de sérénité à toutes ces personnes de mon carnet d'adresse, qui, à un moment donné ou à un autre, m'ont donné un magistral coup de main dans des domaines où je n'étais pas compétent.

 

Je ne sais reconnaître les gens fiables que depuis quelques années seulement. Dans l'amitié, j'ai évolué de la quantité à la qualité, n'ayant finalement saisi que bien tardivement l'importance de savoir sur qui compter en cas de problèmes.

 

Auparavant, comme bon nombre d'entre vous, il m'est arrivé de faire confiance à des personnes qui n'ont pas tenu leurs promesses ou qui se vantaient de pouvoir faire ci ou ça d'un simple battement de cil. Des profiteurs, j'en ai connu également, et ceux là, inutile de les dépeindre, vous en avez forcément quelques uns, intégrés de gré ou de force dans vos relations.

 

«les vrais amis ne vous lâchent pas quand vous êtes en difficulté, ils vous tendent la main». Savoir les identifier m'évite dorénavant beaucoup de déconvenues. Le fait d'être devenu plus expansif qu'auparavant m'a aidé aussi à tisser une espèce de toile d'araignée autour de moi, aussi indispensable que le souffle de la vie.

 

J'ai maintenant accès à pas mal de corps de métier par l'entremise d'untel ou d'untel. Vous n'imaginez pas à quel point cela simplifie la vie. Tenez, «Les pages jaunes», par exemple, et bien elles ne me servent quasiment plus à rien. Si ces personnes m'aident, c'est parce qu'elles savent qu'en retour, elles obtiendront quelque chose , je renvoie toujours l'ascenseur d'une façon ou d'une autre. Je ne suis pas un exploiteur et j'ai assez souffert du manque de gratitude pour le faire rejaillir dans mon noyau privé.

 

Avec ces réseaux, et sans aller jusqu'à fricoter par simple intérêt, l'on peut obtenir beaucoup de choses. Quand je dis beaucoup de choses, cela peut aller d'une simple place pour un concert à un logement. Mais j'espère que vous l'aurez compris, je ne me suis jamais intéressé à la poterie parce que quelqu'un qui pourrait m'être utile s'en passionne, ces tentatives seraient pathétiques et je serais bien vite démasqué. La plupart du temps, ce sont les rapports humains qui ont conditionné la suite des événements, et il faut croire que j'ai un bon contact.

 

Le jardinier consciencieux choisit d'abord les meilleurs graines qu'il souhaite planter, puis il prend soin de son lopin de terre s'il veut de belles pousses.

 

En amitié, dans les réseaux, les relations ou les connaissances, l'effet que je recherche me paraît identique : plus je m'entoure volontairement de personnes dotées de grandes qualités, moins j'aurais à me soucier d'ennuis causés par elles. Et lorsqu'elles souhaitent mettre à contribution leurs connaissances pour me rendre service, je m'impose toujours de reconnaître leurs mérites, puis de les récompenser à leur juste valeur, d'une façon ou d'une autre.

Partager cet article

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article

commentaires

Flavia 12/10/2011 09:11


Merci Alex pour cet artickle interessant,belle journée


gestiondevie.over-blog.com 12/10/2011 13:38



Coucou Flavia,


de rien pour le post. Bonne journée à toi aussi



khanel3 10/10/2011 04:15


as tu des exemples concrets ? bon lundi !


gestiondevie.over-blog.com 10/10/2011 09:06



Coucou Khanel,


le processus est d'une simplicité biblique. La plupart du temps, ces contacts proviennent de collègues de travail. Dans pas mal d'autres cas, c'est le hasard et les rapports humains qui en ont
décidé ainsi.


Je prends un exemple concret : il y a quelques années, de gros travaux ont été effectués chez moi par une entreprise spécialisée dans la rénovation de façades. J'avais des rapports amicaux avec
les ouvriers de cette boîte. L'un de ces ouvriers m'a filé le numéro de téléphone d'un "touche à tout" dans le bâtiment pour m'aider à effectuer certains travaux que je n'avais pas prévu
d'effectuer. Le type qui avait été préconisé est toujours dans mes contacts aujourd'hui.


Les corps de métier sont des microcosmes, et avec un peu d'ouverture, l'on peut s'ouvrir pas mal de portes. Après, cela fait souvent boule de neige, surtout si tu es à l'aise dans "le
relationnel".


 


gros bisous et bon lundi


alexandre


 



Martine 09/10/2011 18:33


Intéressant. Et à mon avis, en route vers la sagesse, non ?


gestiondevie.over-blog.com 09/10/2011 19:02



Coucou Martine,


pourquoi cela, je ne suis pas sage habituellement ?


Merci pour ce commentaire. gs bisous-alexandre



Annie 09/10/2011 13:20


Joli article! Bon dimanche!


gestiondevie.over-blog.com 09/10/2011 16:58



Coucou Annie,


merci, bon dimanche également !


 


 



Présentation

  • : Le blog de gestiondevie
  • Le blog de gestiondevie
  • : Tout pour le développement personnel. Articles certifiés 100% originaux.
  • Contact

Présentation du blog

Des outils pour atteindre votre indépendance financière au travers d'expériences personnelles.