Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 07:00

Très récemment, j'ai été contacté par Danièle, qui a souhaité me convier à son concours «le meilleur du bien-être», dont voici le lien événementiel :

http://bel-et-bien.net/bien-etre/evenement-bien-etre/

C'est donc avec un grand plaisir que je vais donner ma propre définition du bien-être, en la remerciant encore pour cette initiative.

 

Mais au fait, le bien-être, qu'est ce que c'est exactement ?. Le bien-être est avant tout un état d'esprit, et très souvent une notion floue, dont les normes nous glissent souvent des doigts. S'il n'est pas possible de quantifier «le niveau de bien-être» d'un individu donné, il nous est en revanche permis de détecter quelques éléments qui influent sur ce sentiment de plénitude : c'est le cas des valeurs qui nous été inculquées durant l'enfance, des expériences du passé, ou encore, des représentations fantasmatiques imposées par la société dans son ensemble (comme celle que l'argent fait forcément le bonheur). D'après moi, il n'existe pas une seule et unique formule magique qui amènerait au bien être total de tous, mais plusieurs, inhérentes à nos aspirations profondes.

 

Le questionnement intérieur : la voix de l'objectivité

 

Prenons toujours le temps d'écouter la voix la plus sage (que l'on appelle également «l'intuition») qui sommeille en nous et nous guide intimement vers le choix de la raison. Quand nous hésitons à prendre une décision importante, tenons-nous toujours à l'écart du monde afin d'atteindre la sérénité pour trancher définitivement. Retrouvons cette liberté de faire de ce que bon nous semble, totalement débarrassés de toutes les influences nuisibles. Notre bien-être est déjà là : c'est la faculté de pouvoir décider de nous mêmes de ce qui est bienfaisant ou néfaste à l'instant présent.

 

L'apport éventuel de la psychologie et de la psychanalyse

 

Si cette intuition nous amène toujours à l'échec ou au «mal être» constant, plusieurs pistes sont à suivre, dont celles de la psychologie et de la psychanalyse. Personnellement, je vois les psychologues et les psychiatres comme «des guides» qui nous remettent sur le droit chemin lorsque nous prenons de mauvaises directions comportementales. En effet, eux seuls peuvent nous aider à déterminer avec précision ce qui peut nous ronger intérieurement et nous délivrer de «ces poids» qui nous lestent psychologiquement et nous empêchent parfois d'avancer.

 

L'importance de l'entourage

 

L'entourage joue constamment un rôle capital dans nos choix de vie. Si nous fréquentons toujours des personnes qui ont une vision négatives de la vie, il y a fort à parier qu'elles déteindront par ricochet sur notre vision du quotidien.

 

 

Troubles comportementaux (dépendances, phobies, obsessions, etc...)

 

Par les temps actuels, nombreuses sont les personnes qui développent des formes de dépendance : téléphone portable, télévision, cigarettes, alcool, internet (euh...non, mauvais exemple!), etc... Dire stop à tous ces excès est un exercice périlleux, mais cela n'est pas hors de portée, en effectuant par exemple des bilans réguliers sur la place exacte que prennent nos passions dans nos vies. Passer plus de la moitié de notre temps libre à exercer une seule et même activité est déjà une forme de dépendance !

 

 

«Le lâcher-prise» pour évacuer la pression lorsqu'elle devient insupportable

 

Dans le monde actuel, il faut toujours être «le plus compétitif». Cependant, vous savez comme moi que l'homme qui valait trois milliards n'existe pas. (même si parfois, les clichés ont la dent dure !) . C'est pourquoi, lorsque nous nous sentons au bord de la ruine psychologique ou physique, il faut impérativement revenir à des choses qui permettent «de retrouver» ses vitamines mentales ou psychiques : sports, concerts, restaurants, lecture ...

 

 

 

Pour résumer, «le meilleur du bien-être» puise sa source dans une certaine capacité d'introspection. Cela nécessite d'abord de très bien connaître ses limites physiques et psychiques, puis de définir avec exactitude ce que pourrait être «la discipline de vie idéale» pour nous et nos proches.

 

Avant de relever ce défi, il faut d'abord s'accepter soi-même, avec ses qualités et ses défauts, mais aussi accepter «les autres», quelles que soient les dimensions de leurs imperfections. Le meilleur du bien-être, c'est le travail constant d'un équilibriste qui avance sur un fil dont il ne faut jamais tomber, tant les tentations sont devenues oppressantes dans nos sociétés contemporaines.

 

Si, malgré tous ces conseils, vous ne parvenez toujours pas à trouver la plénitude...il reste encore ce groupe joyeux, légendaire et très ouvert, toujours prêt à vous ôter tous les soucis !

 

 

 

 

 

 

 

NB: au passage, j'en profite pour vous recommander de consulter ce blog, dont j'apprécie la pertinence des articles sur le développement personnel :

http://claudechatard.com/

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans psychologie-psychanalyse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gestiondevie
  • Le blog de gestiondevie
  • : Tout pour le développement personnel. Articles certifiés 100% originaux.
  • Contact

Présentation du blog

Des outils pour atteindre votre indépendance financière au travers d'expériences personnelles.