Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 05:33

les-cendres-d-angela.jpg

 

Entre quelques corvées de ménage (eh oui, les hommes font ça aussi ), je suis tombé par hasard sur un vieux bouquin qui traînait négligemment dans un coin...

C'est un paradoxe mais je ne lis quasiment jamais. Je déteste les romans, je relâche en général mon intérêt dès les premières lignes.

 

En revanche, je m'attarde volontiers sur des mensuels comme "le point", "le nouvel observateur", etc... Il me faut du concret, encore et toujours du concret, et quand je daigne lire "un vrai livre" digne de ce nom, il ne peut concerner qu'une autobiographie ou une parcelle d'histoire vécue pour que j'y prête de l'attention.

 

Bref, je me saisis de cet ouvrage, curieux mais pas trop motivé... Après tout, il me faut bien trouver quelque chose à faire le temps que le carrelage sèche après mes coups de serpillières salvateurs.

 

Dès les premières phrases, j'accroche. Tellement que je ne m'aperçois pas que le temps défile à vitesse ultrasonique.

Le narrateur relate son enfance tellement misérable qu'aucun d'entre nous ne peut en avoir vécue de pareille.

 

Il est en effet impossible d'arriver à sa cheville pour ce qui concerne les malheurs humains (perte de deux frères et d'une soeur notamment), et de détresse matérielle (la plus absolue). 

 

Un père alcoolique sans travail et qui siffle le moindre denier qu'il possède dans les bars quitte à priver sa famille de tout, une mère qui fait ce qu'elle peut mais qui subit la situation : voilà le décor de notre acteur principal.

 

J'ai dévoré ce livre tous les jours depuis une semaine, avec à chaque fois l'envie d'en savoir plus... Ce bouquin flanque

parfois la nausée, fait rire aussi de temps à autre, sous une plume d'enfant épurée de quelques signes de ponctuations.

 

Bref, la fin se termine bien pour Frank Mc Court qui s'extirpe des ruelles où il courrait en guenilles, le tout par la seule force de sa volonté et à la faveur d'un exil aux Etats Unis.

 

J'ai appris que Frank Mc Court est décédé en Juillet 2009. Paix à son âme, et merci pour ce bel exemple de courage et d'humilité.

 

un des sites de vente ici > link

Partager cet article

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans mes lectures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gestiondevie
  • Le blog de gestiondevie
  • : Tout pour le développement personnel. Articles certifiés 100% originaux.
  • Contact

Présentation du blog

Des outils pour atteindre votre indépendance financière au travers d'expériences personnelles.