Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 17:25

loup garou

 

 

Les faiseurs d'embrouilles ne reconnaissent jamais leurs erreurs

 

 

En effet, ils justifient toujours leurs fautes par des prétextes purement inventés...Et pour cela, ils ont l'imagination fertile !

 

Leurs défauts les plus flagrants :

 

---> ils sont fuyants et plutôt lâches (dégagent facilement leurs responsabilités sur les autres/sur vous)

---> ils manquent aussi cruellement de confiance en eux

---> ils sont complètement déconnectés de la réalité et s'inventent des ennemis ou des menaces extérieures (au sens large)

---> ils sont incapables de se remettre en question. (mauvaise foi chronique)

 

Clairement, leurs comportements sont puérils, les faiseurs (-ses) d'embrouilles sont des enfants qui, pris la main dans le sac, préfèrent la fuite pour échapper à la colère de leurs parents !

 

 

Comment les neutraliser une fois pour toute

 

Si vous avez un doute, un procédé anglo-saxon consiste à vérifier les affirmations du faiseur d'embrouille auprès d'un panel d'autres interlocuteurs que vous considérez comme fiables et neutres.

 

Une fois qu'ils sont parfaitement identifiés, trois options s'offrent alors à vous : les évincer, les éviter...ou les supporter.

 

 

Fin de la pige (ouf...)


 

 

 

 

Mes expériences/ce que j'en pense

 

Comme vous le savez, mon parcours professionnel m'a amené à brasser très tôt énormément de monde, et donc autant de personnalités différentes. J'ai dû apprendre sur moi, mais aussi emmagasiner rapidement des notions importantes sur les autres.

 

J'y voyais un moyen de survie, et je ne me suis pas trompé. A cette époque, j'aimais déjà deviner d'où partait une rumeur. Puis, plus tard, j'ai voulu cerner plus précisément ce qu'était la psychologie, ne doutant pas un seul instant qu'elle pouvait m'aider.

 

Mon flair est donc assez prononcé pour détecter «les embrouilleurs», professionnels ou amateurs.  Peut être aussi qu'un jour j'en dirais plus sur «les sujets» que j'ai déjà rencontrés, mais pas ici, et pas maintenant.

 

Certains faiseurs d'embrouilles sont des cas d'école extrêmement faciles à repérer. D'autres sont sacrément plus coriaces et nous causeront d'abord beaucoup de soucis avant de se révéler bêtement.

 

Les plus dangereux et les plus immondes, à mon sens, sont ceux qui se délectent à voir les autres s'engluer dans de splendides engueulades qu'ils provoquent. Quand je démasque ces mauvais esprits, je préfère souvent définitivement couper les ponts. (Quand la gangrène s'installe dans un membre, il devient vital de couper au bon endroit !)

 

Je n'ai pas toujours arbitré de façon aussi nette, car il m'est arrivé de croire que je pouvais changer telle ou telle personne... Des efforts vains, qui se concluaient au mieux par des échecs patents, au pire par des ennuis supplémentaires !

 

En cas de doute, j'ai déjà utilisé la technique anglo-saxonne citée plus haut, sans savoir qu'elle était reconnue... Et je vous certifie que l'on y voit plus clair.

 

 

 

 

Quelques notes humanistes de ma part, et des interrogations sur les rapports humains.

 

Enfin, je crois qu'il est clairement trop réducteur de jeter tout le monde «dans le même panier». Les langues bien pendues, par exemple, ne peuvent absolument pas être classées dans la même catégorie, et pour cause : leurs indiscrétions se font par mégarde, elles sous-estiment les conséquences de leurs paroles mais ne se régalent pas forcément à nous voir en difficulté.

 

Laissons la possibilité aux faiseurs d'embrouilles de changer dans le courant de la vie. Je ne dis pas que c'est impossible, mais c'est hautement improbable s'ils ne prennent pas conscience de leurs défauts.

 

Chaque personne possède-t-elle une dose de «positif» ou «de négatif» à nous apporter ? Quand le contact humain n'est plus une richesse mais devient un fardeau insupportable, ne vaut-il pas mieux passer son chemin ?

 

 

«L'homme est un loup pour l'homme», Thomas Hobbes (Léviathan – 1651).

Partager cet article

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans psychologie-psychanalyse
commenter cet article

commentaires

Farfalle, le papillon italien 31/07/2011 00:15


Ah ça, c'est sûr l'homme est un loup pour l'homme... ce qui m'ennuie, moi, avec les faiseurs d'embrouille, c'est qu'ils dégagent de l'assurance, de la force mentale. Et toutes les
personnes-neutres-qui-ne-veulent-pas-d'histoires les laissent faire. Et lorsqu'on réagit, qu'on s'oppose à eux de façon un peu virulente, tout un tas de personnes neutres viennent prendre la
défense du faiseur d'embrouille o_O... eh eh, et ça se retourne contre soi. Ca m'est arrivé, hélas. J'en suis arrivée à la conclusion qu'il faut porter un masque, seulement quand je débusque un(e)
emmerdeur(se), je n'ai pas envie de faire dans la dentelle.


gestiondevie.over-blog.com 31/07/2011 05:23



Hello farfalle,


merci pour ta visite, tu es le bienvenu 


Ecoute, pour ce qui est des emmerdeurs professionnels, je me suis aperçu qu'il faut effectivement trancher et couper dans le vif rapidement, sinon, gare aux suites.... bien souvent on perd à
laisser faire !


amitiés


alex


 



Annie 12/07/2011 20:24


Intéressant! Bonne soirée!


gestiondevie.over-blog.com 12/07/2011 22:16



Coucou Annie,


merci de ton passage. J'ai fais quelques fautes d'orthographe dans ce texte et je rectifie  


gros bisous


alex


 



Présentation

  • : Le blog de gestiondevie
  • Le blog de gestiondevie
  • : Tout pour le développement personnel. Articles certifiés 100% originaux.
  • Contact

Présentation du blog

Des outils pour atteindre votre indépendance financière au travers d'expériences personnelles.