Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 13:49

joconde.jpgDepuis quelques années, j'expérimente un moyen de gestion de l'aspect économique de ma vie courante, un test qui pour l'instant, s'avère très concluant....Non seulement je suis parvenu à me sortir d'un endettement excessif, mais en plus, j'ai réalisé de belles économies. 

 

Le principe est simple, il s'agit toujours de prévoir une solution de repli sérieuse au cas où.

 

Ce mode de fonctionnement pourrait se résumer par cette adage : «ne jamais mettre tous ses oeufs dans le même panier»...C'est une stratégie très simple, il faut juste être un poil prévoyant.

 

Depuis 2 ans, j'écris donc sur deux sites (j'ai toujours eu un blog), j'ai deux comptes bancaires, au moins deux sources de revenus, et en général je prévois toujours au moins un plan de secours quand je prépare quelque chose d'important. En remontant deux années en arrière, j'avais aussi deux comptes de poker et deux boutiques numismatiques (une sur eBay, l'autre sur delcampe.fr)

 

Pour ceux qui sont trentenaires comme moi, souvenez vous de la génération de nos parents. Le père devait travailler et son seul revenu du travail suffisait amplement à faire vivre la famille.

 

Depuis, la vie en couple a profondément évolué, les deux parents doivent travailler pour assurer le train de vie quotidien du foyer. De même,les modalités de gestion des finances personnelles ne sont plus du tout les mêmes que celles de nos parents, eux qui pouvaient se contenter de placer sur des livrets pour être sanctifiés comme d'excellents gestionnaire.

 

Pour moi, une gestion plus agressive est indispensable, étant donné que notre budget est constamment attaqué par l'inflation. Par gestion plus agressive, j'entends par là qu'un certain pourcentage de notre épargne (entre 5 et 40% suivant notre aptitude au risque) doit obligatoirement être investi pour préserver notre train de vie futur.

 

C'est pourquoi, une fois le fameux fonds d'urgence constitué (6 mois de salaire d'avance), libre à nous de décider quel pourcentage dédier à ces investissements, suivant des critères comme notre tempérament, notre âge ou encore les opportunités qui se dessinent, cela s'appelle la détermination du profil de risque,j'y reviendrai en évoquant ce que nous propose Marc Fiorentino pour en avoir le coeur net.

 

 

 

La mise en compétition des services

 

Le contexte économique actuel nous oblige à sélectionner avec rigueur les achats ou les prestations de service. En tant que client dans cette période de crise, notre salut ne réside que dans cette concurrence acharnée.

 

Nous sommes ici dans une arène, où se battent les gens qui peuvent vous payer un service (les employeurs) et ceux qui gèrent votre argent. (les banquiers)

 

Si vous choisissez la solution de les dupliquer, vous les laisserez se battre entre eux, et par voie de conséquence, vous n'aurez plus qu'à proclamer le vainqueur. Une solution de rechange présente aussi un autre intérêt majeur : elle nous épargne bien des démarches inutiles dans une situation stressante.

 

Il est vrai que trouver une seconde activité rémunérée n'est pas toujours facile. Tout ira crescendo, sans que vous n'ayez à forcer, une fois que vous aurez compris qui vous êtes et ce pour quoi vous êtes le plus doué.

 

 

 

Les récompenses

 

Le sentiment d'une certaine indépendance, une liberté de choix, et aussi, il faut le dire, la certitude de ne jamais avoir d'ennuis majeurs.

 

Paranoïa ? prévoyance poussée à l'extrême ? Je dirais plutôt que c'est de la logique pure.

 

 

Gérez comme moi ces aspects de votre vie courante, et je vous garantis que vous verrez la vie en rose.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans Finances-investissements
commenter cet article

commentaires

Annie 27/03/2011 15:28


Tous ces deux...tu ne serais pas gémeau?
Le fait d'être aussi prévoyant ne rend-il pas inquiet? La loi de l'attraction et de l'abondance dit au contraire que c'est en lâchant prise que l'on obtient le plus: en se pensant non pas limité et
en manque, mais en sachant (sans douter) que l'abondance est en route vers nous. Si on se pense pauvre et en manque, ou en insécurité, on "attire" ces états et on les conforte.
Bon dimanche!


gestiondevie.over-blog.com 27/03/2011 16:57



Coucou Annie.


Euh... non, je ne suis pas gémeau... et en fait, pour tout dire, je crois très peu aux signes astrologiques.


Pour être franc, je ne me sens pas particulièrement inquiet pour l'avenir, mais j'aime obstinément le pragmatisme, je retire donc les leçons du passé et j'observe. Ma théorie ici se limite
strictement au domaine de l'économie.


Je me sens aussi capable de lâcher prise sur pas mal de choses, sauf peut être actuellement le fait d'informer ou d'écrire... En revanche, je t'avoue que je ne vais que rarement au delà de deux
projets en cours, car le risque, c'est l'éparpillement des forces, et cela aussi, c'est une des grands leçons du passé...


Pour en revenir à la loi de l'abondance, mon sentiment est plutôt celui de perspectives illimitées, tout en gardant la tête froide, c'est à dire avec un certain réalisme.


gros bisous


alex


 



Présentation

  • : Le blog de gestiondevie
  • Le blog de gestiondevie
  • : Tout pour le développement personnel. Articles certifiés 100% originaux.
  • Contact

Présentation du blog

Des outils pour atteindre votre indépendance financière au travers d'expériences personnelles.