Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 22:11

billets.jpg

L'argent, dans toutes ses dimensions (liquidités, placements, propriétés, etc...) est un sujet brûlant et tabou, particulièrement en France.

 

Je vais vous livrer ici mon point de vue personnel, sans doute assez éloigné de quelques conceptions purement matérialistes et égoïstes.

 

Il y a 16 ans, lorsque j'ai commencé à travailler comme ouvrier dans diverses usines, je n'ai connu quasiment que de mauvaises expériences, et j'en garde bien évidemment de très mauvais souvenirs.

 

J'ai frôlé la misère, connu des gens très limités intellectuellement auprès de qui je passais pour un savant avec mon CAP (au royaume des aveugles, les borgnes sont rois), mais surtout, ce qui m'a le plus interloqué, c'est la faculté qu'avaient certaines de ces personnes à se complaire dans la médiocrité ambiante.

 

La grande majorité des ouvriers sont des gens simples. Trop simples, sûrement  : la plupart se contentent d'effectuer leurs besognes routinières sans se poser la question de savoir si ils peuvent faire mieux, ce qui constitue un gâchis d'ambitions, mais aussi d'intelligence.

 

En effet, il semble qu'au bout d'un certain nombre d'années effectuées à la chaîne ou comme manutentionnaire, on perd tout espoir : l'être humain subit un tel lavage de cerveau qu'il en devient presque une machine, conditionné à se croire incapable d'effectuer d'autres tâches.

 

Pour ma part, j'avais décidé de dire "non" à cette avenir qu'on me proposait. Il était impensable pour moi de ne pas croire en d'autres perspectives.

 

Aujourd'hui, j'ai enfin un travail qui nécessite que je fasse fonctionner ma matière grise et me permet d'écrire tous les jours. Mais je me souviens amèrement de cette période sombre... Dans ma première entreprise, il y avait deux entrées: une porte pour les cadres et les administratifs, et une autre pour "les ouvriers".

 

La ségrégation commençait donc déjà sur le pas de porte, et elle prenait une forme encore plus cruelle dans la pratique : les uns venaient en automobiles (tous les administratifs et les cadres), quand le reste débarquait à vélo ou au mieux, en scooter.

 

Je me souviens avoir cherché des réponses à ces questions en fréquentant des libraires ésotériques, sans trouver réellement de réponses logiques à ces disparités révoltantes.

 

Et puis, un jour, je suis tombé par hasard sur un ouvrage très pragmatique, illustrés de nombreux exemples de la vie courante. Ce bouquin traitait d'une nouvelle façon de voir la vie, il m'a été très utile. Bien que j'y tenais énormément, je l'ai offert par la suite à quelqu'un qui se posait les mêmes questions que moi.

 

De toute façon, je l'avais déjà parcouru de long en large, et j'en ai retiré notamment cet enseignement :

20% des ménages concentrent 80% des ressources disponibles, c'est une réalité qui s'étend à la planète entière.

 

D'après les scientifiques, si tous les individus de cette planète se trouvaient dans l'obligation de "redémarrer de zéro" financièrement parlant, ce seraient toujours les mêmes individus qui tireraient leurs épingles du jeu, dans les mêmes proportions que celles citées précédemment.

 

Mon opinion, c'est que tout le monde devrait avoir pour objectif d'arriver dans ces 20%, mais en respectant une certaine éthique, c'est à dire sans avoir "des oursins dans les poches", et en respectant certaines valeurs (comme l'écologie).

 

Utopique ? je suis persuadé que non. En tous cas, cela permet de se regarder dans la glace tous les matins sans avoir envie de vomir.

Partager cet article

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans Finances-investissements
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gestiondevie
  • Le blog de gestiondevie
  • : Tout pour le développement personnel. Articles certifiés 100% originaux.
  • Contact

Présentation du blog

Des outils pour atteindre votre indépendance financière au travers d'expériences personnelles.