Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 08:00

poignée main

Lorsque nos intérêts financiers sont en jeu, il est souvent très profitable de manier la langue de bois comme personne et de maintenir ce que j'appellerais «une certaine distance» avec des intermédiaires que nous rencontrons pour la première fois, sans pour autant que la conversation ne perde en convivialité.

 

Comment qualifier cette retenue naturelle ... prudence excessive ? Diplomatie ? Machiavélisme ? art de couper les cheveux en quatre ? Manipulation ?

 

La diplomatie est certainement le terme qui convient le mieux pour qualifier cette attitude dans la communication, puisqu'il s'agit juste de n'accorder sa confiance absolue qu'auprès de personnes que vous identifiez comme fiables après une période de probation variable.

 

Analyse des gestes/mimiques

 

Depuis quelques années, les visages me paraissent révéler beaucoup de secrets, j'y reviendrais sûrement dans un autre article. Dans les rendez-vous importants, j'arrive assez souvent à interpréter la signification de la gestuelle de ceux qui se trouvent en face de moi. Pour ce qui est des visages, il m'est beaucoup plus difficile d'analyser les mimiques mais j'y viendrais forcément, non seulement parce que cela me passionne mais aussi parce que des micro-expressions, souvent involontaires, traduisent aussi les pensées de notre interlocuteur. Pour moi, les premiers rendez-vous sont souvent capitaux. Qu'ils soient amoureux ou professionnels, la première impression conditionne la suite des événements.

 

La rétention volontaire d'information est une stratégie d'entretien en vue de la négociation

 

Convenablement utilisée, cette technique consiste à ne révéler le strict minimum nécessaire à la négociation. Vous pouvez par exemple ne parler que de la pluie et du beau temps, histoire de noyer le poisson sur vos intentions et de toujours garder la main mise sur la discussion, en attendant de savoir à qui vous avez réellement affaire.

 

 

Quel est l'intérêt de cette technique ?

 

J'en vois principalement deux.

 

1er intérêt : vous masquez vos connaissances et vous passez pour «le mec moyen». Moyennement intelligent, moyennement fortuné, moyennement intéressé. Bien évidemment, le type en face de vous aura le comportement qu'il a d'habitude, et cela, c'est très instructif puisque vous pourrez le renvoyer dans les cordes le moment venu, en lui faisant comprendre que malgré les apparences, vous n'êtes pas celui qu'il croit... (et croyez-moi, la plupart sont complètement déstabilisés par ce procédé, je l'ai expérimenté avec mon nouveau conseiller bancaire en début d'année).

 

2ème intérêt : vous en gardez sous le pied et vous évitez les problèmes. Si vous en dites trop ou si vous êtes trop expressifs, cela risque de jouer contre vous et vous perdrez la main dans la négociation. Exemple : vous visitez un appartement et vous avez un coup de cœur. Si vous vous esclaffez : «mon dieu, qu'il est beau !», le vendeur comprendra qu'il a le dessus sur vous, et il profitera de cet avoeu de faiblesse pour refuser de descendre son prix de vente. L'inverse est aussi vrai, puisque vous risquez de le vexer en portant un jugement trop rude sur son produit.

 

Il ne s'agit ici que de conseils stratégiques que j'ai adaptés avec succès depuis quelques années principalement avec des intermédiaires financiers, ceci grâce à la lecture de l'ouvrage de SUN TZU est de son «art de la guerre», que j'ai eu le plaisir de commenter dans la rubrique "mes lectures".

 

 

Tags :

communication - négociation - psychologie - finances - diplomatie

Partager cet article

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans psychologie-psychanalyse
commenter cet article

commentaires

Annie 06/01/2012 13:24


Merci de ta réponse.


Je pense que les négociations de type financières ne sont pas à part. C'est justement parce qu'on pense que c'est séparé que cela fonctionne mal et que les conflits arrivent .


Personnellement, je mets dans mes négociations ce que je suis, et en particulier je mets mes valeurs de non-violence ou bienveillance en priorité, et cela aboutit exactement à ce que je souhaite.


Je ne dis pas à mon interlocuteur ma façon de procéder mais inévitablement il le sent, et parfois s'en trouve déstabilisé car ce n'est pas habituel.


Les bisounours n'aiment-ils pas l'abondance et la réussite?


Ps: mon livre "Ma vie est un miracle" est disponible sur Amazon et sur chapitre.com

khanel3 05/01/2012 17:53


ca bug ce soir !

khanel3 05/01/2012 17:52


merci pour cet article ! bonne soirée !

Annie 05/01/2012 10:50


Comme c'est dommage que nos sociétés ne fonctionnent pas en toute transparence! En effet, si cela était, nous verrions une grande différence, paix et sérénité seraient l'ordinaire et le bonheur
avec!


Dès que les peurs seront abandonnées et que nous nous ouvrirons aux autres, en venant du coeur, sachant que ce que nous envoyons nous revient, le paradis sur terre sera là...


Qui commence?

gestiondevie.over-blog.com 05/01/2012 16:26



Salut Annie,


Je ne sais pas si tu as bien saisi la portée de cet article, mais il est uniquement réservé aux négociations de types financières ou d'affaires. Bien entendu, je n'applique rien de tout
ça en amitié, parce que dans ce cas là c'est "le feeling" qui joue.


"Le bonheur", "la paix", "la sérénité", tout ça, c'est pour les bisounours quand tu parles de gros sous. Bien sûr, tu peux choisir de faire entièrement confiance à tous les intermédiaires
financiers que tu croises, même à un parfait inconnu si l'envie t'en prend. Mais dans ce cas là, tu mets toutes les chances de ton côté pour te planter. D'ailleurs, je n'ai
jamais parlé "bonheur", "paix" et "sérénité" avec des intermédiaires financiers (rires), même si j'apprécie certains d'entre eux. 


Je te recontacte pour acheter ton bouquin dès mon retour... là je déconnecte complètement et cela me fait le plus grand bien. ;)


@ bientôt et encore bonne année 2012.



gunday 05/01/2012 09:21


J'ai tendance à pas mal pratiquer le 1).


Et effectivement c'est marrant ce que les gens disent quand ils ne savent pas que tu possèdes d'autres sources d'informations par exemple, ou simplement qu'il ne te pense pas capable de vérifier
les dires!

gestiondevie.over-blog.com 05/01/2012 16:14



Salut David,


Je n'en doutais pas, tu dois être un sacré négociateur ;)


De toute façon dès que l'on touche aux finances aujourd'hui, il est devenu primordial de savoir se défendre et de négocier, parfois en récoltant en amont des informations ici et là avant
l'entrevue.


amitiés


alex



Présentation

  • : Le blog de gestiondevie
  • Le blog de gestiondevie
  • : Tout pour le développement personnel. Articles certifiés 100% originaux.
  • Contact

Présentation du blog

Des outils pour atteindre votre indépendance financière au travers d'expériences personnelles.