Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 16:07

Claudius_II_coin_-colourised-.pngLa numismatique, c'est la collection de pièces de monnaie (je le rappelle car beaucoup de gens ignorent ce terme).

 

Le début de cette passion a commencé depuis ma plus tendre enfance par la découverte de pièces anciennes trainant dans le sol de mon jardin.

 

Bien plus tard, j'ai cherché d'autres informations au sujet mes trouvailles : poids, taille, valeur, caractéristiques, etc...

 

Cette passion ne m'a jamais quittée et elle toujours «latente», c'est ainsi que j'ai quasiment toujours eu une collection plus ou moins importante suivant les époques de ma vie.... 

 

 

 

 

 

 

 

Puis-je acheter des monnaies même sans gros budget ?

 

 

Vous pouvez trouver à peu près tous les styles de pièces, pour n'importe quel budget et n'importe quel goût.

 

Je dois l'avouer, un peu comme le poker, c'est un milieu hautement périlleux, car une notion très importante d'argent prédomine dans toute les transactions, avec en toile de fond toujours les mêmes questions : à combien je peux acheter cette pièce ou ce lot ? combien puis je espérer en tirer si je le revends ?

 

La majorité des acquéreurs potentiels cherchent toujours l'affaire exceptionnelle et sont très pointilleux sur la qualité... J'ai remarqué qu'il est en général très difficile de revendre à un «prix normal» (conforme aux cotations).

 

Pour éviter les écueils, il faut donc ne pas acheter à «l'aveuglette», cibler les pièces rares en tirages limités, en particulier celles aux métaux nobles (bronze, argent, or).

 

Certaines pièces peuvent exploser leurs cotations quelques mois seulement après leurs sorties, ce qui génère toujours une spéculation très importante.

 

 

 

Une conception sécuritaire de la collection prédominante chez les numismates

 

Si vous vous voulez «vous lancer», il faut absolument vous poser cette question :

 

Quelle est la raison profonde pour laquelle je souhaite collectionner ? l'aspect sécuritaire (posséder une collection que je peux revendre) ? ou le simple plaisir de toucher des merveilles vieilles parfois de plusieurs centaines d'années?

 

---> Si l'aspect plaisir est plus important, il n y a aucun critère à respecter pour les achats, mais ne nous en cachons pas, l'aspect sécuritaire est très souvent profondément ancré, parfois même inconsciemment.

 

A noter qu'au fil de mes transactions de 2009 (année ou j'ai effectué 160 transactions pour compléter ma collection), j'ai observé qu'un nombre croissant de femmes s'intéresse de plus en plus à la numismatique.

 

Une des raisons de cet engouement vient peut être du fait que de nouvelles techniques de frappe (au laser) aboutissent à créer des variétés vraiment exceptionnelles, jugez en plutôt par vous mêmes : http://monnaies-commemoratives-modernes.over-blog.com/

 

Toutes les pièces de 2 euros commémoratives (vous pourrez parfois en retrouver certaines dans votre portemonnaie) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pi%C3%A8ce_comm%C3%A9morative_de_2_euros

 

Les meilleurs sites de vente/d'achat en ligne :

e bay ------> http://www.ebay.fr/

delcampe.fr (à privilégier pour les reventes) ---> http://www.delcampe.fr/

 

 

Enfin, n'hésitez pas à consulter certains mensuels comme «monnaies magazine», disponible chez les marchands de journaux, mais évitez d'acheter ce qu'ils proposent...  (les tarifs des accessoires ou des pièces sont nettement plus intéressants sur le net).

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 08:00

coco-chanel 2 Pendant la période de fin d'année, j'ai eu l'occasion de regarder un film en deux parties retraçant l'histoire de Coco Channel, célèbre styliste qui a commencé en bas de l'échelle.

 

Même si l'ensemble m'a paru très romancé, le travail de cette femme reste encore une référence dans le domaine de la mode, c'est un symbole inaltérable de l'élégance française.

 

Sa jeunesse


Née à Saumur le 19 Août 1883, elle est issue d'une famille foraine. Sa mère décède à ses douze ans, usée par le dur labeur de la vente sur les marchés et des grossesses à répétition.

 

Elle est ensuite rapidement reniée par son père, qui l'abandonne aux bons soins des dames chanoinesses de Moulins. Ces dernières lui enseignent l'art de la couture... une passion qui ne la quittera plus.

 

 

 

Ses débuts

 

Nous sommes en 1903 et elle intègre une petite boutique spécialisée dans les retouches de vêtements, ses conditions de vie sont bien évidemment misérables.

 

Lors d'une apparition dans un café concert très fréquenté par des officiers de l'armée française, elle fait étalage d'un talent insoupçonné pour le music hall en chantant : «Qui qu'a vu Coco dans l'trocadéro?». Elle tirera de cette chanson un surnom qui la suivra toute sa vie.

 

Femme au charme irrésistible, elle suscite la convoitise de beaucoup de jeunes hommes fortunés, et succombera à l'un d'eux, Etienne Balsan. Ce dernier lui fait découvrir la vie de château et ses apparats, et lui présente des personnes de la haute société de l'époque.

 

Le conte de fée ne durera que quelque mois, car elle s'aperçoit rapidement qu'elle n'est plus amoureuse. De plus, il ne la soutient pas dans son projet d'ouvrir un commerce dédié à ses créations de mode originales. (tenues et chapeaux qu'elle n'hésite pas à porter lors d'événements mondains)

 

Sans le savoir, Balsan lui a fait rencontrer quelqu'un qui va faire basculer sa vie : Arthur Capel.

 

Une relation amoureuse longue de plusieurs années s'engage alors, Capel (contrairement à Balsan) a une totale confiance en son talent de styliste. Dès 1910, il lui prête l'argent nécessaire pour ouvrir sa toute première boutique en plein Paris, et le succès est quasi immédiat. La suite ? vous la connaissez sûrement : elle créera un empire du luxe très diversifié (bijoux, parfums, vêtements) qui vit encore aujourd'hui.


 

coco chanel cigaretteSa face sombre 

Quelques affaires la concernant pendant la seconde guerre mondiale sont éludées dans les films autobiographiques :

---> sa liaison avec un officier nazi qui la mandatera pour signer la Paix avec l'Angleterre.

 

---> Ses multiples tentatives pour faire main basse sur les actions de familles juives pendant l'occupation.

A la libération, elle "sauvera sa peau» grâce à son amitié avec Churchill, mais dut s'exiler en Suisse pendant 10 longues années.

 

Son héritage

Morte à 87 ans en 1971, elle a toujours oeuvré pour l'émancipation des femmes et leur mise en valeur. Par sa personnalité mystérieuse et son caractère trempé, elle est devenue une légende.

 

Voici quelques unes de ses citations célèbres :

 

«j'ai rendu au corps des femmes sa liberté ; ce corps suait dans des habits de parade, sous les dentelles, les corsets, les dessous, les rembourrages»

«A trente ans, une femme doit choisir entre son derrière et son visage»

 

et tant d'autres phrases savoureuses ici : http://www.dicocitations.com/auteur/926/Coco_Chanel.php

 

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans des vies et des réussites
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 10:07

 telephone.jpg

Avant 2010, c'était la valse des téléphones portables, une danse encouragée par les points consommation fournis par les opérateurs.

 

Le résultat de cette tendance ? une surconsommation, des tonnes de téléphones usagés à recycler et des dommages collatéraux écologiques.

 

Aujourd'hui, un changement de cap a été opéré de façon notable afin de favoriser les comportements responsables, c'était la moindre des choses... D'autant que cela ne coûte rien aux opérateurs, et que cela se traduit concrètement par des économies non négligeables pour les clients !

 

Chez Bouygues ou chez SFR, vous pouvez maintenant disposer «d'un forfait éco», à condition de conservez votre ancien portable et de vous réengager 12 ou 24 mois.

 

Reste à savoir si vous pouvez échanger vos surplus de points en échange de réductions mensuelles sur le forfait, ce qui semble être le cas chez Bouygues.

 

Avec ou sans points, en tous cas, les avantages du «forfait éco» vont de 2 à 10 euros chez SFR, et jusqu'à 20% du forfait chez Bouygues.

 

Chez Orange, cette politique citoyenne semble bien plus nébuleuse... Elle s'attache surtout à 3 «forfaits click», ce qui est bien maigrichon.

 

Les formules accessibles selon les opérateurs :

SFR : http://www.sfr.fr/mobile/formule-eco-avantage.jspe

Bouygues : http://www.laboutique.bouyguestelecom.fr/boutique-plus-responsable_p160.html

Orange : http://www.orange.fr/bin/frame.cgi?u=http://sites.orange.fr/boutique/files/html/pe_pack_click_sim.html%3FWT.srch%3D1%26WT.mc_id%3D100001178%26gclid%3DCMGWpLbM16UCFQIOfAodPEEfkQ

 

Bref, avec ces offres, non seulement vous faites des économies, mais en plus, un geste pour la nature...

 

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 19:44

lingot.gif

L'unique moyen d'améliorer son niveau de vie futur, c'est d'investir. Investir dans quoi justement ? Voici quelques conseils avisés piochés dans la magazine «capital» du mois dernier.

 

Le prix des pièces d'or et des lingots devrait continuer à monter en flèche, il en est de même pour les produits indexés sur l'once d'or ou les métaux comme les ressources naturelles comme le cuivre, le cobalt, le pétrole, le blé, etc...

 

 

L'or physique

L'or physique : vous pouvez passer commande à votre agence bancaire, ou à des agences spécialisés du genre internet cortal consors (2 à 3 % de frais de souscription).

 

Si vous ne disposez pas d'un coffre chez vous pour le stockage, le plus commode et de les inscrire sur un compte titre à la banque. (encore que cela engendre aussi quelques frais, inutile de le faire pour quelques pièces)

 

En janvier et ces derniers temps, l'or a un peu baissé, c'est certainement le moment.

 

L'or est un placement sur le long terme, il faut compter au minimum 5 ans pour récupérer au moins sa mise.

 

 

 

Produits boursiers  indexés sur les cours des métaux précieux :

 

Au lieux de miser sur l'or physique, vous pariez sur un tracker ou un certificat qui répercute les cours des métaux précieux à la bourse.

 

Pour ce faire, vous vous adressez à votre banquier ou vous passez ordre sur internet. Préférez un produit qui préserve des variations euro/dollar pour éviter les mauvaises surprises.

 

Quelques produits boursiers de ce type : Invest Gold/Précious (DWS investments), Gold Bullion sécurities (tracker), Amundi Funds Global ressources (fonds d'action).

 

 

Mon avis

 

Ne rien faire du tout sur ce plan là nous expose à l'inflation galopante, cela revient à courber l'échine devant la hausse des prix et accepter avec résignation de voir son train de vie diminuer.

 

Tout augmente actuellement et le seul bouclier pour nous prémunir de ces hausses actuelles et futures, c'est de consacrer au moins une petite partie de son budget à ces investissements sur l'avenir.

 

Etant numismate amateur, je vais viser cette année quelques pièces d'or... Quant aux actions, la situation particulière du Moyen Orient en ce moment a plutôt tendance à rendre les marchés fébriles....Je pense qu'il est préférable d'attendre un peu (pour ceux qui veulent s'y lancer) que la situation de ce côté de la planète s'éclaircisse un peu. C'est du moins ce que j'ai pu comprendre sur France Info ce matin.

 

Et pour ce fasciste de gauche qui s'imagine que je vais jouer sur le prix du blé ou de l'orge, voici la réponse du berger à la bergère :

http://gestiondevie.over-blog.com/article-fascisme-de-gauche-attention-les-degats-77560542.html

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans Finances-investissements
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 12:00

 endettement.jpg

Au regard de certaines phrases tapées sur les moteurs de recherche, il y a de véritables appels au secours sur la situation de l'endettement. J'ai notamment pu lire que certain(e)s ont accédé à mon blog en tapant ceci : «endetté, comment m'en sortir»

 

Je ne peux pas rester insensible à ce genre de situation, que j'ai moi même connue et subie. Pour parvenir à sortir de ce bourbier, il n y a pas d'autres recettes miracle que les mathématiques.

 

Vous devez trouver le force de vous en sortir par vos propres moyens, d'autres avant vous s'en sont sortis, comme d'autres le feront encore à l'avenir, la fatalité n'existe pas.

 

Par delà ces incantations à agir, venons en aux remèdes :

 

----> Augmentez vos revenus par n'importe quel biais. (heures supplémentaires, travail annexe).

Si cela n'est pas possible, profitez d'opportunités qui vous sont offertes par la présence de foule en raison d'événements particuliers. (braderies, fêtes, etc...)

 

Vous pourriez ainsi décider de vendre des objets qui ne vous servent pas, ou proposer des glaces, des boissons, ou que sais je encore. Les possibilités de dégager de l'argent frais sont immenses si vous savez identifier la demande et choisir le bon emplacement.

 

Certains jobs saisonniers peu qualifiés vous offrent aussi le gîte, le couvert, ainsi qu'une rémunération à la clef. En hiver, envoyez vos CV à toutes les infrastructures touristiques proches des stations de ski, et en été, envoyez les en direction des stations balnéaires. Dès septembre, tapez sur les vendanges.

 

---> diminuez de façon drastique vos dépenses

Profitez du moindre coupon de réduction offert, et de façon générale, gérer vos comptes au centime près en veillant à ce que toutes les dépenses effectuées soit utiles.

Diminuez vos frais de téléphonie en réduisant votre forfait au strict minimum, mais veillez toujours à être joignable.

Il m'est inutile de rentrer trop dans les détails ici puisque je détaillerai régulièrement ici quelques astuces pour réaliser des économies.

 

----> Les contacts humains

Privilégiez les sorties gratuites ou peu couteuses. L'un des grands des dangers qui vous guette justement, c'est le repli sur vous mêmes. Au contraire, ouvrez vous au monde qui vous entoure.

 

---> Les associations

 

N'hésitez jamais à faire appel à leurs services, même si c'est vrai, l'orgueil en prend forcément un coup. Emmaüs, les restos du coeur, etc... sont là pour dépanner mais gardez bien à l'esprit qu'il ne s'agit que d'une situation passagère et que vous vous en sortirez quoi qu'il arrive.

 

 

----> Pour les cas les plus graves : faites examiner votre dossier par la commission de surendettement en vous adressant à la Banque de France, qui étudiera votre dossier.

http://www.banque-france.fr/fr/instit/protection_consommateur/surendettement.htm

 

 

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans Finances-investissements
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 12:00

 jeux.jpg

Voici la seconde batterie de conseils financiers pour l'année 2011, les produits destinés à la retraite et les assurances vie.

La plupart de ces informations proviennent toujours de magazines spécialisés, elles sont systématiquement reformulées par mes soins (en raisons des droits d'auteur)... Elles n'en sont pas moins instructives !

 

Les produits de retraite : tout dépend de votre situation professionnelle actuelle. Si vous êtes travailleurs indépendants, le contrat «Madelin multisupport» reste de loin le meilleur plan, avec des intérêts de 3,5 à 7%.

 

Les PERP, PREFON (réservés aux fonctionnaires) et autres plans divers sont à éviter d'urgence... Pour l'instant, ce sont plutôt des plans très peu rentables, et surtout, ils bloquent définitivement l'argent que vous avez déposé.

 

Certes, le montant de ces versements est déductible des impôts d'une année sur l'autre, mais d'un autre côté, dès que vous récupérez votre capital à la retraite, les montants que vous percevez sont imposables.

 

Les taux servis sont en général nettement inférieurs à ceux de l'assurance vie, mis à part la Retraite mutualiste des combattants qui bénéficie d'un taux privilégié, largement au dessus de 3%.

 

 

Les assurances vie :

 

vous reporter à ce lien pour comparer leurs taux très intéressants :

http://www.francetransactions.com/assurance-vie/guide-assurance-vie.html

 

L'avantage de cette page est d'offrir un éventail très large d'assurances vie, avec l'avis des internautes en prime.

 

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans Finances-investissements
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 11:35

vehicule.jpg

Dans la jungle des assurances automobiles, les prix peuvent varier énormément pour des couvertures quasiment identiques. Voici quelques conseils pratiques, dont certains que j'ai appliqués l'année dernière. 

 

---> Si vous roulez peu (en dessous de 8000 kms/ans), faites le choix d'un contrat au kilométrage restreint. Son tarif est de 30% inférieur au tarif classique.

C'est la formule que j'ai choisi l'année dernière. Elle me convient parfaitement et m'a permis de réaliser quelques économies.

 

---> Si votre véhicule est âgé de plus de 7 ans, assurez vous au tiers, assortie d'une clause de garantie dommages corporels conducteur. Inutile de souscrire vous assurer en tous risques, il n y aucun intérêt.

--->D'après certaines études, le paiement de la prime en une seule fois permet d'économiser de 2,5% à 5% sur le tarif de base. En effet, la plupart des assureurs facturent le coût du paiement échelonné par mois.

(voir par ailleurs cette information > http://www.journaldunet.com/argent/assurance/erreur-assurance-auto/paiement-prime.shtml)

 

Nota : cette dernière opportunité exige que ayez les fonds nécessaires pou régler «le jour J», et en plus de vous faire économiser jusqu'à 5 % sur le tarif de base, vous aurez l'avantage de pouvoir faire «travailler» cet argent sur des supports d'épargne classiques, au moins pendant quelques mois. 

 

N'oubliez pas également les avantages que peuvent vous procurer les comparateurs d'assurance en ligne, la plupart du temps il vous fourniront des devis, et cela n'engage à rien. (j'ai déjà testé)

 

 

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 13:45

 pages-jaunes.jpg

Il y'a encore 10 ans, j'étais un âne. Je veux dire par là que si j'avais besoin d'un plombier ou d'un serrurier, je prenais les pages jaunes, et j'appelais le premier numéro de la liste dans la rubrique qui m'intéressait.

 

Avec le temps, j'ai compris que n'importe quel type de relation est une forme de richesse. Un simple exemple : un jour, mon ordinateur est tombé en rade, plus moyen de l'allumer. Dépité, je me prépare à le laisser en dépôt dans une petite boîte d'informatique du coin, le genre de boutique qui vous facture ses services une fortune et qui vous rend votre matériel de longues semaines après l'avoir déposé.

 

Naturellement, quand la panne arrive, c'est un samedi après midi... et tout est fermé en ville. J'ai un quota d'articles en attente de rédaction et je suis en retard, tel le lapin d'Alice au pays des merveilles.

 

Sans grands espoirs, j'en parle à un groupe de collègues, et le fils de l'un d'entre eux vient justement de monter une micro société de dépannage informatique. Je fais appel à lui, et mon ordinateur est comme neuf trois jours après, malgré le changement de la carte mère, le tout à un tarif très abordable.

 

La réparation a été rapide et très bien réalisée, et ce n'est pas de la chance, car je savais que son père était déjà réputé pour son sérieux. Ces dernières années, j'ai toujours eu affaire à de grands professionnels dans leurs domaines : tant et si bien que j'ai maintenant une confiance solide dans mes prestataires de services.

 

J'aime les gens très pointus dans l'exercice de leur métier. Pour les sélectionner, je ne leur demande que deux choses : la compétence, et l'honnêteté. Je suis toujours prêt à payer plus cher un service si je certain que cela en vaut la peine. Pour l'instant, je ne me suis jamais beaucoup trompé.

 

Je me renseigne systématiquement sur le degré de savoir faire de mes prestataires de service si je dois débourser plusieurs milliers d'euros, c'est la moindre des choses. Si la somme à payer me paraît dérisoire, c'est plutôt le hasard qui joue, et je fonde alors ma propre opinion sur la qualité du travail effectué.

 

«Le bon ouvrier», c'est celui dont on entend parler par «bouche à oreille», il est en général très rarement disponible car logiquement très sollicité. Ces dernières années, j'ai toujours travaillé main dans la main avec des gens de cette trempe sur le long terme, et cela a toujours payé sur la durée, même si il m'en a très souvent coûté au début.

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 17:47

la-raison.JPG

 

"La raison habite rarement les âmes communes et bien plus rarement encore les grands esprits".

Anatole France (1844-1924)

 

"La dernière démarche de la raison est de reconnaître qu'il y 'a une infinité de choses qui la surpassent".

Blaise Pascal (1623-1662)

 

"Aimer, c'est donner raison à l'être aimé qui a tort".

Charles Péguy (1873-1914)

 

"Un sage se distingue des autres hommes, non par moins de folie, mais par plus de raison"

Alain (1868-1951)

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans Mes pensées et quelques citations
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 15:09

 loiseau.jpg

Parcours professionnel


né le 13 Janvier 1951 à Chamalières (Auvergne), il est issu d'une famille très modeste.

Sa mère lui transmet son amour pour la cuisine, une passion qui va le guider toute son existence.

 

Dès 1968, il débute son parcours professionnel par un apprentissage «les frères troisgros» à Roanne, une année ou ce restaurant va obtenir sa troisième étoile au Guide Michelin.

 

Son CAP en poche, il travaille ensuite à Paris pour le compte de Claude Verger à «la barrière de Clichy». Grâce à son travail de qualité, il se voit confier la gérance de «la côte d'Or» de Saulieu. (Bourgogne)

 

En 1982, il achète ce restaurant en prenant de très gros risques financiers. il parvient à faire de cette enseigne un haut lieu de la gastronomie française en 1991, et publie au passage son premier ouvrage («l'envolée des saveurs»).

 

Il devient alors un chef de renommée mondiale, une sorte d'ambassadeur de la cuisine française. Il se suicide le 24/02/03, probablement sous l'effet de propos très négatifs provenant de quelques critiques gastronomiques. A sa disparition, son épouse et son bras droit décident de perpétuer «l'esprit Bernard Loiseau», avec un certain succès toujours intact aujourd'hui.

 

 

Ses qualités, ses défauts, son héritage.

 

Bernard Loiseau était un visionnaire, il avait compris l'importance des médias et s'en servait comme d'une arme redoutable.

«La côte d'Or» a servi de tremplin à son talent, il a su tirer parti de cette reconnaissance en développant plusieurs produits dérivés (livres, plats cuisinés, accessoire de cuisines notamment), ainsi qu'en ouvrant deux restaurants supplémentaires sur Paris ainsi que d'autres établissements de loisirs.

Sa société «Bernard Loiseau SA» devint même côté en bourse à l'orée 1998.

 

Son grand défaut résidait certainement dans l'angoisse constante du faux pas, c'était un perfectionniste devant l'éternel et par là même, un insatisfait chronique devant n'importe quel travail qui se prétendait accompli.

 

On lui doit cette phrase choc : «le plus dur n'est pas d'arriver en haut, non, le plus dur, c'est d'y rester». Un héritage également philosophique...

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans des vies et des réussites
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de gestiondevie
  • Le blog de gestiondevie
  • : Tout pour le développement personnel. Articles certifiés 100% originaux.
  • Contact

Présentation du blog

Des outils pour atteindre votre indépendance financière au travers d'expériences personnelles.