Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 15:55

heureux

L'objectif majeur de ce blog est de vous aider à vivre mieux, dans tous les domaines de votre vie. (que ce soit les aspects "humains" ou purement matériels)

 

C'est la raison pour laquelle je n'épargnerai pas quelques posts sur la psychologie, dont la connaissance me parait essentielle au bien être et à l'équilibre personnel.

 

Dans un premier temps, je dois vous signaler que je me verrais mal entretenir un blog sur l'épanouissement individuel en étant mal dans ma peau.

 

En effet, actuellement, je suis quelqu'un d'heureux, tant sur le plan amoureux que sur le plan matériel (j'ai tout ce dont je rêvais matériellement il y a quelques années et qui semblait inaccessible vu mon niveau d'études).

 

Je dois aussi ajouter que je suis profondément athée (bien que je sois attiré par le bouddhisme), que je ne suis adepte d'aucune secte, je ne suis pas non plus encarté politiquement et je n'ai jamais adhéré à un parti politique... 

 

Enfin bref, je n'ai pas créé ce blog pour faire de vous des arrivistes, des pingres, des ultras libéraux ou je ne sais quoi encore, le but est que vous profitiez de la vie tout en conciliant certains principes fondamentaux comme l'humanisme ou l'écologie.

 

La question est : pourquoi j'ai créé ce blog ? et la réponse est claire : je n'ai pas trouvé d'équivalent sur le web, malgré de nombreuses recherches.

 

Certes, j'ai trouvé des sites spécialisés dans les finances personnelles, le bien être, les bons plans ou d'autres thématiques qui se rapprochent de celles de mon blog, mais jamais la quintessence de tout ce qui ce nous permettrait d'envisager la vie de façon positive.

 

C'est pourquoi j'ai décidé de créer ma propre base de données ici. Elle reflète une certaine philosophie de vie, un état d'esprit qui m'a toujours permis "d'avancer" dans la vie.

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans Sur moi-ce blog
commenter cet article
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 13:50

coffret.gif

Lorsque j'ai découvert ce site il y a deux ans, j'ai beaucoup ri rien qu'au nom de domaine.

 

Aujourd'hui "radins.com" est devenu l'une de adresses incoutournables du web, pour qui souhaite réaliser des économies, ou faire de bonnes affaires avec un bugdet  très limité voire inexistant.

 

Bons plans, astuces, conseils, ce site ne manque pas d'arguments pour vous convaincre que tout n'est pas payant et qu'au pire, vous pourrez toujours dénicher une promotion sur l'objet ou le service que vous cherchez.

 

Les adeptes du troc trouveront aussi leur bonheur dans les petites annonces !

 

Bien sûr, c'est le genre d'adresse web que tout le monde fréquente mais dont personne n'ose réellement parler à haute voix... En effet, qui irait se vanter de flâner sur un site au nom si évocateur qu'il vous ferait passer immédiatement pour un avare ?

 

Personne...  Pourtant, au delà de cette étiquette, le travail de "radins.com" reste un travail de fond et de partage équitable des ressources, pour les "riches pingres" comme pour les "pauvres".

 

A noter aussi : Bien que je n'y suis pas retourné depuis quelques mois, je me souviens parfaitement que l'inscription n'entraîne pas l'arrivée d'une profusion de spams dans votre boite mails, un avantage très appréciable...

 

Cliquez ici pour accéder à "radins.com"----->link

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans Finances-investissements
commenter cet article
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 22:11

billets.jpg

L'argent, dans toutes ses dimensions (liquidités, placements, propriétés, etc...) est un sujet brûlant et tabou, particulièrement en France.

 

Je vais vous livrer ici mon point de vue personnel, sans doute assez éloigné de quelques conceptions purement matérialistes et égoïstes.

 

Il y a 16 ans, lorsque j'ai commencé à travailler comme ouvrier dans diverses usines, je n'ai connu quasiment que de mauvaises expériences, et j'en garde bien évidemment de très mauvais souvenirs.

 

J'ai frôlé la misère, connu des gens très limités intellectuellement auprès de qui je passais pour un savant avec mon CAP (au royaume des aveugles, les borgnes sont rois), mais surtout, ce qui m'a le plus interloqué, c'est la faculté qu'avaient certaines de ces personnes à se complaire dans la médiocrité ambiante.

 

La grande majorité des ouvriers sont des gens simples. Trop simples, sûrement  : la plupart se contentent d'effectuer leurs besognes routinières sans se poser la question de savoir si ils peuvent faire mieux, ce qui constitue un gâchis d'ambitions, mais aussi d'intelligence.

 

En effet, il semble qu'au bout d'un certain nombre d'années effectuées à la chaîne ou comme manutentionnaire, on perd tout espoir : l'être humain subit un tel lavage de cerveau qu'il en devient presque une machine, conditionné à se croire incapable d'effectuer d'autres tâches.

 

Pour ma part, j'avais décidé de dire "non" à cette avenir qu'on me proposait. Il était impensable pour moi de ne pas croire en d'autres perspectives.

 

Aujourd'hui, j'ai enfin un travail qui nécessite que je fasse fonctionner ma matière grise et me permet d'écrire tous les jours. Mais je me souviens amèrement de cette période sombre... Dans ma première entreprise, il y avait deux entrées: une porte pour les cadres et les administratifs, et une autre pour "les ouvriers".

 

La ségrégation commençait donc déjà sur le pas de porte, et elle prenait une forme encore plus cruelle dans la pratique : les uns venaient en automobiles (tous les administratifs et les cadres), quand le reste débarquait à vélo ou au mieux, en scooter.

 

Je me souviens avoir cherché des réponses à ces questions en fréquentant des libraires ésotériques, sans trouver réellement de réponses logiques à ces disparités révoltantes.

 

Et puis, un jour, je suis tombé par hasard sur un ouvrage très pragmatique, illustrés de nombreux exemples de la vie courante. Ce bouquin traitait d'une nouvelle façon de voir la vie, il m'a été très utile. Bien que j'y tenais énormément, je l'ai offert par la suite à quelqu'un qui se posait les mêmes questions que moi.

 

De toute façon, je l'avais déjà parcouru de long en large, et j'en ai retiré notamment cet enseignement :

20% des ménages concentrent 80% des ressources disponibles, c'est une réalité qui s'étend à la planète entière.

 

D'après les scientifiques, si tous les individus de cette planète se trouvaient dans l'obligation de "redémarrer de zéro" financièrement parlant, ce seraient toujours les mêmes individus qui tireraient leurs épingles du jeu, dans les mêmes proportions que celles citées précédemment.

 

Mon opinion, c'est que tout le monde devrait avoir pour objectif d'arriver dans ces 20%, mais en respectant une certaine éthique, c'est à dire sans avoir "des oursins dans les poches", et en respectant certaines valeurs (comme l'écologie).

 

Utopique ? je suis persuadé que non. En tous cas, cela permet de se regarder dans la glace tous les matins sans avoir envie de vomir.

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans Finances-investissements
commenter cet article
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 13:34

lauriers.jpg

"Les succès produisent les succès, comme l'argent produit l'argent"

Nicolas de Chamfort (1740-1794)

 

"Le succès fut toujours un enfant de l'audace"

Crébillon Père (1674-1762)

 

"Il y a dans tous les succès humains une part mal définie de bonheur"

André Maurois (1885-1967)

 

"On méprise les grands desseins lorsque l'on ne se sent pas capable des grands succès"

Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues (1715-1747)

 

"Nos plus heureux succès sont mêlés de tristesse"

Pierre Corneille (1606-1684)

 

"Le privilège du succès est, dans l'ordre de l'action, une marque de vérité"

Charles Maurras (1858-1952)

 

"Jusque pour les martyrs et les saints, le succès est la pierre de touche ; on y éprouve leurs auréoles"

Elémir Bourges (1852-1925)

 

"C'est le succès qui fait les grands hommes"

Napoléon 1er (1769-1821)

 

 

 

d'autres articles suivront dans cette catégorie sur les citations, sur d'autres thématiques.

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans Mes pensées et quelques citations
commenter cet article
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 13:01

costard.jpg

"L'habit ne fait pas le moine" dit un diction populaire.

 

Dans la vie de tous les jours, pourtant, vous remarquerez bien des différences de traitement entre des individus dotés de capacités intellectuelles égales, surtout sur le marché du travail.

 

Voici un exemple pratique pour illustrer mes propos.

 

Dans les années 90, je n'avais en poche qu'un vulgaire CAP en industries...

 

J'écumais les boîtes d'intérim en quête d'un nouvel eldorado, après avoir été convenablement exploité par mes premiers employeurs, négriers que j'avais quitté sans l'ombre d'un regret.

 

N'ayant pas d'assises financières solides, ni de parents fortunés, ma seule issue était de retrouver rapidement un emploi, et pour cela, je devais mettre toutes les chances de mon côté.

 

Direction ma première boîte d'intérim, située dans la ville de Lille (59).

 

Je met l'accent sur la seule fortune qu'il me reste : un costard, une belle chemise, des souliers élégants, tenue que j'accorde avec un rasage parfait et un grand sourire que je décoche à la première secrétaire de l'agence qui me recoit.

 

Naturellement, je fais l'impasse sur les boulets que je traîne aux pattes : pas de permis, pas de véhicule personnel,  de lourds handicaps si l'on veut trouver du travail. Malgré tout, je sais que dans cette grande ville, ce n'est pas les transports en commun qui manquent.

 

J'adresse à mon interlocutrice un CV propre, j'emploie un vocabulaire épuré et courtois, et je quitte promptement l'établissement en la remerciant d'un autre sourire.

 

Une heure après, bingo : j'ai déjà ma première proposition de contrat !

 

Quand je me suis présenté dans cet établissement, il y avait deux types à côté de moi qui cherchaient exactement les mêmes types de postes peu qualifiés, à la différence qu'ils étaient mal rasés, impolis, impatients, et surtout, ils portaient des survêtements !

 

Ici, vous avez l'application concrète de ce que représente votre tenue vestimentaire : c'est tout simplement l'image que vous renvoyez aux autres, et c'est aussi un signe de respect à leur égard.


Dans ce type de situation, c'est votre crédibilité qui est en jeu, un look soigné représente un gage de sérieux et l'on vous témoignera de l'intérêt.

 

Pour la petite histoire, sur ma lancée, j'ai bien sûr continué ma prospection avec les mêmes techniques, et le résultat parle de lui même : dès le départ, j'ai dû refuser plusieurs offres d'emplois en même temps !

 

 

 

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 16:00

image chèque

La durée de conservation des documents administratifs est un élément capital de votre gestion quotidienne.

 

En effet, si vous ne disposez d'aucunes informations sur le sujet, vous croulerez rapidement sous les archives, et comme chacun le sait, l'administration française et les organismes privés ne cesseront d'alimenter cet amas de feuilles !

 

Eh oui, car la France aime les papiers en tous genres...

 

Par le passé, je ne me suis jamais intéressé à l'intérêt de procéder à ces tris, mais aujourd'hui, j'y vois une réelle utilité : se débarasser de ce qui peut polluer notre vie de tous les jours.

 

Parce que nous n'avons pas toujours en tête les mots clefs nécessaires pour trouver ce qu'il nous faut exactement dans la jungle d'internet, j'ai souhaité vous apporter ces informations sur  un plateau.

 

Que faut il conserver comme documents, combien de temps et surtout pour quelles raisons, voici un site qui vous aidera à procéder à cet inventaire parfois très compliqué ----->link

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 10:04

echec.jpg

Tout être humain a des passions, et ces passions constituent parfois de véritables trésors enfouis qui ne demandent qu'à être découverts.

 

Vous êtes forcément doués dans un domaine particulier, et si vous n'avez pas encore trouvé chaussure à votre pied, un hobby vous attend certainement au coin de la rue !

 

Ces passions peuvent se transformer en compétences notoirement reconnues lorsque vous les poussez dans leurs ultimes retranchements, atteignant ainsi les limites fondamentales de connaissances de la matière.

Si vous atteignez ce stade,  votre avis risque de valoir "expertise" aux yeux de tous, et vous pourrez même envisager d'en vivre !

 

Conseil n°1 : demandez autour de vous quelles sont vos qualités et vos défauts, et en fonction des réponses, envisagez un domaine correspondant à vos aspirations personnelles.

 

Conseil n°2 : Si vous démarrez une activité, faites le toujours uniquement pour le plaisir au départ.

Ecartez d'emblée l'argent comme facteur principal de motivation.

Considérez simplement que plus vous apporterez de passion à ce que vous faites, plus la notoriété viendra et accouchera de dividendes, pas forcément financiers.

 

Conseil n°3 : Etre passionné n'empêche pas d'avoir la tête sur les épaules, faites vos comptes régulièrement et respectez le budget que vous allouez à cette activité.

(jusqu'à 10% de vos fonds disponibles est encore raisonnable, ceci pour éviter un déséquilibre budgétaire)

 

Conseil n°4 : adoptez un état d'esprit "américain". N'ayez pas peur d'entreprendre même si cela vous déleste de quelques euros au départ. Rien n'est plus beau que de partir de rien.

 

Méfiez vous comme de la peste de ceux qui vous promettent une fortune rapide moyennant le versement de sommes astronomiques pour débuter, refusez systématiquement ce genre de paris qui tient plus d'une bouteille à la mer.

 

Conseil n°5 : Soyez bluffeur, mais pas trop. Vous avez le droit de mentir (très légèrement, je précise) si ce mensonge est à votre avantage et qu'il peut procurer de la crédibilité à votre entreprise.

 

Etre bluffeur ne signifie pas être mythomane, si vous êtes dans le commerce par exemple, vous paierez forcément tôt ou tard ce vilain défaut.

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans psychologie-psychanalyse
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 20:11

Mn 17

L'organisation, c'est le frère jumeau de la planification, comment voulez vous prévoir de réussir quelque chose si vous n'êtes pas ordonnés ?

 

Vos finances personnelles ont besoin d'une solide base d'informations repertoriées et classées par catégorie, "un audit" indispensable qui vous permettra d'effectuer un premier bilan.

 

C'est une tâche fastidieuse et longue, mais c'est pourtant le fer de lance d'une gestion saine.

 

J'ai eu beau être à la limite du rouge sur mon compte en banque, mais je n'ai jamais perdu de vue l'intérêt d'une telle démarche : le fait de pouvoir retrouver en un clin d'oeil tel ou tel papier, cela n'a pas de prix.

 

Pour les plus gros achats, je sais ce que j'ai payé et quand, je peux retrouver n'importe quel relevé bancaire depuis janvier 2003, et n'importe quelle fiche de paye depuis que j'ai commencé à travailler, en 1993.

 

Comme vous, je connais des gens qui laissent traîner négligemment tous leurs courriers administratifs dans des endroits insolites de leur maison, et vous devinez ce qui leur arrive ?

 

La plupart du temps, le foutoir est identique dans leur vie personnelle, ils vivotent et ne profitent réellement de rien, ils perdent leur temps dans des démarches inutiles et sont incapables de faire valoir leurs droits les plus élémentaires.

 

Ne soyez pas comme eux, à moins d'avoir un bordel "ultra structuré" dont vous connaissez tous les contours, faute de quoi vous y laisserez votre chemise.

 

Très tôt, j'ai adopté cette classification pratique :

- un dossier pour tout ce qui touche à la voiture

- un dossier "impôts"

- un dossier bancaire

- un dossier pour les affaires en cours (courriers en attente)

 

Je ne vous parle ici que des choses basiques, il est bien évident que j'ai dû adapter ce mode de fonctionnement aux périodes successives de mon existence.

 

Avec ce type de classement, je n'ai jamais peiné pour retrouver quoi que ce soit.

 

Vous comprenez ici l'intérêt d'avoir un minimum d'ordre, rien n'est pire que de chercher en vain pendant des heures une vulgaire feuille de papier !

 

 

Copyright gestiondevie-overblog.com

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 13:36

Usa-2.gif

L'esprit américain, pour moi, c'est oser entreprendre, quoi qu'il en coûte en terme de démarches.

 

C'est aussi s'adapter, faire preuve de volontarisme, ne pas compter ses heures et s'impliquer à fond dans ce que l'on fait.

 

Cette façon de penser implique aussi de ne jamais se résigner malgré les épreuves qui nous attendent, qu'elles soient bonnes ou mauvaises.

 

Tirer les leçons de ses erreurs, encore et toujours. Extraire les susbtances néfastes qui nous gangrènent et les transformer en armes redoutablement affutées pour l'avenir.

 

Ne jamais se dire que l'on a réussi... Avancer, tendre constamment vers ce qu'il existe de mieux car tout est toujours perfectible.

 

Ne pas redouter l'échec et avoir confiance en ses capacités, rencontrer, échanger des points de vue radicalement différents, être ouvert d'esprit et ne jamais écarter les idées qui semblent farfelues.

 

Cette planète grouille de gens qui sont prêts à vous aider, pourvu que vous sachiez les reconnaître.

 

Croire en ses rêves d'enfants n'est pas une honte, bien au contraire, ce sont même les joyaux les plus précieux qui sont à portée de main.

 

Rien n'est jamais joué d'avance, croyez en vous.


 


Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans psychologie-psychanalyse
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de gestiondevie
  • Le blog de gestiondevie
  • : Tout pour le développement personnel. Articles certifiés 100% originaux.
  • Contact

Présentation du blog

Des outils pour atteindre votre indépendance financière au travers d'expériences personnelles.