Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 07:29

 

La France retient son souffle, car ce dimanche, ce sont les présidentielles.

Il y a encore beaucoup de votes à conquérir pour les candidats en lice, les indécis étant nombreux. Petit tour d'horizon des façons de voter, avant de vous fournir un outil pour faire votre choix politique.

 

* Le vote de conviction : le vote le plus naturel. vous votez pour un candidat car c'est celui qui représente le mieux vos idées, votre parti. Ce n'est peut être pas celui que vous vouliez au départ et il a des défauts, mais bon, ce sera lui et personne d'autre !

* Le vote utile : vous comptiez voter pour X qui est à gauche de l'échiquier politique, mais Y est le mieux placé dans le dernier sondage, et il représente aussi un courant de gauche. Bien que X vous plaise beaucoup plus, vous décidez de favoriser Y car c'est le seul qui peut vraiment l'emporter. C'est bien souvent un choix par défaut, purement stratégique et qui nécessite de se tenir au courant des sondages d'opinion.

 

 

Il existe encore bien d'autres façon de voter. Vous pourriez décider de voter pour untel car vous appréciez son charisme ou pour un autre car certains traits de son caractère vous plaisent...

Quoi qu'il en soit, et pour choisir en toute connaissance de cause, voici un outil pour vous déterminer ou tout bonnement consolider votre choix, application qui ne vous demandera pas de mail et qui est assez simple d'utilisation. 

Et pour terminer sur une note d'humour (il en faut !), voici une petite enquête en rapport avec la présidentielle qui en fera rire plus d'un(e). 

 

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 22:46

Au moins un français sur cinq souffrirait de douleurs au dos (lombalgies, sciatiques hernies discales, douleurs dorsales à répétition, etc...). Le mal de dos est même l'un des principaux motifs d'arrêt maladie.

Nous connaissons tous les causes de ces problèmes de dos : activités sédentaires, mauvaises postures à nos postes au travail, etc...

Personnellement, j'ai cherché des remèdes un peu partout à un petit problème récurrent de lombalgie...Médecin traitant, kiné, massages, tout y est passé ou presque. Lorsque vous vous apercevez que ces services n'ont qu'un effet limité dans le temps et qu'ils coûtent parfois un bras, vous déchantez complètement et vous ne croyez plus en grand chose pour soulager votre douleur.

Et puis, un jour, complètement par hasard, je suis tombé sur la méthode Mc Kenzie en furetant sur Youtube. Je me suis dit : pourquoi pas essayer ?. J'étais quand même très sceptique.

De plus, j'ai démarré ces exercices (basiques) avec une certaine peur : que cela aille plus mal encore et que je me bloque vraiment le dos pour le bon. Et vous savez-quoi ? les effets de cette méthode ont été quasi-instantanés.

A raison de 10mn au moins trois fois par semaine, mon dos semble avoir retrouvé une seconde jeunesse.  Et dire que j'ai payé des médecins, des kiné, des masseurs pour cela !

Cette solution miracle, aucun spécialiste ne me l'avait pourtant proposée...

Au vu de ces résultats spectaculaires, j'ai conseillé ces fameux exercices autour de moi et jusqu'à présent, je n'ai eu que des retours positifs. 

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 12:36

 course.jpg

homme ou femme ? : les propos d'une coach sportive recueillis sur mon blog (voir ici) sont sans équivoque …. Un homme a une masse musculaire plus importante qu'une femme et il lui sera beaucoup plus facile de maigrir.

 

L'âge : il est nécessaire d'adapter ses techniques suivant son âge pour amincir sa ligne. En effet, et suivant l'âge (voir ici), certaines disciplines vous seront peut être interdites et il faudra vous ménager des périodes de repos plus ou moins longues. Toujours à ce sujet, il est prouvé scientifiquement qu'une pratique sportive régulière retarde considérablement les effets du vieillissement. Rien n'est donc irrémédiable pour le corps humain et les exemples d'exploits sportifs de personnes âgées abondent. (voir quelques exemples ici).

 

Le type de sport pratiqué :certains sports se prêtent mieux que d'autres pour éliminer nos kilos en trop. Tout ce qui est «cardio-training» est extrêmement efficace pour maigrir rapidement.(je ne suis pas le seul à le penser). Les tapis de course ou les vélos elliptiques sont les machines les plus utiles à cet effet.

 

Le type de matériel utilisé : choisissez des paires de chaussure bas de gamme et courez sur des tapis de course qui offrent un très mauvais amorti, juste pour essayer...Vous vous apercevrez vite que les efforts physiques que vous consentirez seront contre-productifs pour votre santé, avec des effets très négatifs sur le dos. Pour le matériel, il vaut mieux dépenser plus que moins et ne pas hésiter à demander les conseils avisés d'un spécialiste, surtout pour un débutant.

 

Votre IMC : L'IMC (indice de masse corporelle) se définit par le rapport poids/taille et permet de savoir si nous sommes en surpoids. Pour des efforts équivalents en durée et en intensité, deux personnes aux IMC différentes ne maigrirons pas du tout à la même cadence.

 

L'intensité de l'effort : Je sais, par expérience, que vous ne commencez «à taper dans les graisses» qu'à partir de 45 minutes d'un effort soutenu dans le domaine de la course à pieds. Il en est de même pour d'autres disciplines sportives, c'est le prix à payer...

 

L'alimentation : c'est un facteur capital. L'on ne peut espérer une bonne cure d'amaigrissement sans prêter un œil attentif à ce que l'on mange chaque jour. Dans ce domaine, chacun sa martingale gagnante et se faire aider par un nutritionniste/diététicien peut s'avérer être d'un grand secours.

 

La connaissance de ses limites physiologiques : connaître parfaitement ses limites physiologiques («endurance» ou «résistance») est un atout énorme. Celui qui connait parfaitement sa capacité d'endurance saura doser son effort pour concrétiser ses objectifs. Ainsi, mieux vaut courir une heure à 10km/h que 30mn à 15 km/h si votre but est juste de retrouver votre poids idéal (dans ce cas, cela implique de résister à la tentation «d'épater la galerie» en salle de gym par des performances de courte durée mais plus brutales pour l'organisme).

 

Vos activités sociales/professionnelles : quelqu'un qui a des activités essentiellement sédentaires devra fournir plus d'efforts que la moyenne pour réaccoutumer son organisme à l'exercice physique. Cela sera aussi plus éprouvant pour lui étant donné qu'il n'en a pas du tout l'habitude...Et forcément, il devra peut être se faire aider par un coach ou se rendre à la salle de gym avec une tierce personne pour trouver un soutien psychologique.

 

Pour conclure et sans avoir la prétention d'avoir effectué le tour de la question, l'élément le plus important et sans doute la motivation, garante d'une bonne discipline individuelle. Le plaisir est aussi une récompense car le cerveau libère des endorphines (hormone du bien être) après des séances longues. Pour vous motiver, rappelez-vous toujours que l'obésité entraîne systématiquement des conséquences fâcheuses sur la santé comme le diabète, le cholestérol ou des problèmes cardio-vasculaires. Rester en bonne forme physique est l'une des clés du succès, et ce à toutes les étapes de notre vie !

 

Lien utile :

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/le-surpoids-un-gros-probleme-pour-les-francais_827430.html

 

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 10:30

 

 

Nous sommes en février 2013, je n'ai pas écrit beaucoup depuis le début d'année, je m'en excuse d'ailleurs auprès de mes fidèles lecteurs.

Même si nous sommes en février, il est toujours temps de prendre de bonnes résolutions. L'une des plus importantes, pour moi, en ce début d'année, c'était de perdre quelques kilos superflus accumulés en mangeant des trucs (bien gras) et en restant la plupart du temps assis sur une chaise de bureau. Voici un petit compte rendu de mon expérience dans une salle de sport.

 

La salle de sport, un endroit pour tout le monde !

 

A la fin de l'année dernière, je me suis donc inscrit à une salle de sport car le climat actuel ne se prête pas à des activités sportives extérieures. Au delà du tarif (250 euros pour 6 mois, ce qui est assez raisonnable pour ce genre de salle), ce qui m'intéressait, c'était de pouvoir rencontrer d'autres personnes de milieux différents et de savoir si j'étais encore capable de réguler mes excès en matière d'hygiène de vie, nombreux ces dernières années.

 

Je vais vous faire une confidence...Même si j'ai interviewé ici une coach sportive ou déjà recueilli la méthode de Stéphanie du blog Terre de Liberté pour maigrir avec une cure d'activité physique, je n'ai jamais vraiment ressenti personnellement le besoin de conseils de spécialistes dans le domaine de l'activité physique ou de la diététique : le simple fait de me voir avec un petit bedon devant une glace est suffisamment motivant pour me prendre en main...

 

Cependant, comme je l'ai déjà dit, chacun ses choix, certaines personnes s'accommodent parfaitement de quelques kilos en trop, et nul besoin d'être mince pour être équilibré et bien dans sa peau.

 

Côté clientèle, que trouve-t-on dans une salle de sport ? De tout. Oui, de tout, surtout en cette période hivernale, il est donc inutile d'avoir honte de montrer ses formes ou de croire que ce genre d'endroit n'est réservée qu'à une petite élite sportive. Les abonnements vont de 3 mois à 1 an, les tarifs peuvent varier suivant que vous soyez étudiants, salariés, ou chômeurs, mais cela dépend surtout de la politique des gérants de salles.

 

 

Mon alimentation pendant un mois

 

Sur le plan de l'alimentation, j'ai surtout effectué une chasse au grignotage. Lorsque j'étais pris d'une petite faim à 16h00 ou dans des horaires situés hors des repas, je me suis contenté de fruits ou de barres de céréales. Par ailleurs, j'ai scrupuleusement évité tout ce qui était riche en calories.

 

Pour ce qui est des courses, je ne prends plus de plats préparés (qui sont d'affreux vestiges de ma période de célibat...). Nous le savons tous plus ou moins, la plupart de ces plats sont trop caloriques et bourrés de sel. Depuis début janvier, un soir sur deux, le repas du soir consiste en une soupe agrémentée de pain ou de biscottes (avec un minimum de beurre...)

En un mois, j'ai quand même connu quelques sérieux "coups de barre", mais les comprimés de vitamines C m'ont été extrêmement utiles pour retrouver du tonus. Chose importante, également, j'ai remplacé des boissons gazeuses dites "light" par de l'eau parfumée.

 

 

Les activités proposées en salle de sport et la régularité nécessaire

 

Dans cette salle de sport, l'on peut vous proposer un programme individualisé, cela ne coûte strictement rien en supplément. Je n'ai pas entendu parler de conseils diététiques personnalisés, mais chacun semble prêt à vous renseigner sur ses habitudes alimentaires.

Toujours dans cette fameuse salle de gym, des cours spécifiques sont organisés tous les soirs pour des groupes volontaires allant de 8 à 12 personnes : cela va de cours de zumba à ceux de stretching et le prix de ces cours font partie du forfait que vous payez au départ.

 

Lorsque vous vous inscrivez dans une salle de ce type, la discipline individuelle et la disponibilité sont deux facteurs très importants.

===> Si vous n'êtes pas discipliné, mieux vaut suivre les cours proposés au soir avec un coach.

===> Si vous êtes un minimum discipliné, il faut aussi veiller aux horaires pendant lesquels vous vous rendrez en salle de sport, car certaines heures sont plus prisées que d'autres. C'est ainsi qu'après 17h30, la salle est bondée et les machines sont toutes occupés...Tandis que le créneau horaire allant de 13h00 à 17h30 n'intéresse personne, idem pour les matinées du samedi et du dimanche...(c'est apparemment dur de quitter la couette!)

 

Enfin, je vais vous parler du rythme que j'ai suivi en un mois pour perdre 5 kilos. Je pense que c'est important pour que les gens sachent que l'on ne perd pas du poids sans rien faire ou en s'en remettant à des techniques de charlatans.

 

Lorsque je me rends à la salle de sport, je ne me fixe pas un objectif en terme de temps passé, mais uniquement la perte d'un certain nombre de calories. Je m'explique. Au début, je me fixais comme objectif de perdre 400 calories, et je ne quittais pas la salle sans les avoir éliminées... La plupart des machines comme les tapis roulants ou les vélos elliptiques permettent justement de vous faire une idée assez précise de ce que vous perdez en calories.

 

A partir du moment ou vous suez, c'est que l'organisme commence à sentir les effets bénéfiques de l'activité physique. Mais suer, à mon sens, ne signifie pas forcément que vous perdez du poids. A titre indicatif, pendant ce mois, je me suis imposé de courir deux à trois fois par semaine un minimum de 45 minutes et je commençais à suer à peine au bout de quinze minutes d'efforts. Suivant mon allure, les calories consommées étaient de 400 à 650 pour les footings les plus longs. Aujourd'hui, la balance me remercie : 5 kilos en moins en un mois seulement !. Reste à savoir ce que je vais faire les mois suivants...Et il n'est pas dit du tout que je parvienne à perdre autant. 

 

Mais vous vous en doutez peut être, plusieurs autres paramètres influent sur le processus de perte de poids. Je vous propose d' y revenir dans un prochain article.

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 13:55

 

 

Cet article est le fruit d'un long travail de réflexion et une synthèse de discussions menées dans mon entourage au sujet de la créativité. Il n'a pas vocation à être exhaustif et se veut surtout utilitaire.

 

A quoi peut donc servir la créativité ?

  •  

  • Résoudre des problèmes compliqués facilement : dans la vie courante/professionnelle

    Alors que bon nombre de gens resteront «plantés à quai» pour résoudre un problème quelconque qui paraît insoluble, les gens qui sont créatifs trouveront des remèdes aux situations les plus compliquées grâce à leurs capacités d'innovation, en s'écartant souvent des chemins traditionnels. Qui ne connait pas Géo Trouvetou ou Mac Giver ? Ces personnages étaient tellement imaginatifs qu'ils pouvaient se tirer de tous les mauvais pas en détournant l'utilisation de certains objets.

 

  • La créativité dope vos projets et vous ouvre l'esprit

    Un créatif améliorera toujours sa situation personnelle et «bonifiera» avec le temps car il sait s'interroger sans limiter ses champs de recherches. Par exemple, un artiste en situation d'échec va solliciter des avis objectifs sur ses œuvres afin de prendre du recul et s'améliorer. Dans le domaine du business, un entrepreneur créatif va chercher à commercialiser une idée innovante, tandis qu'un investisseur va systématiquement être à l'affût des nouvelles tendances, ce qui l'obligera à remettre ses stratégies en question.

 

  • Améliorer votre bien être psychologique ou matériel.  Notre bien être psychologique passe par des moments ou nous devons créer. En créant, nous prouvons que nous existons et notre self estime (égo) s'en trouve rassuré. Si l'on vous paye pour exercer une activité créative ou si vous générez des revenus de cette manière, non seulement vous êtes crédible aux yeux de ceux qui rêvent de vous imiter, mais en plus, vous améliorez votre confort matériel par l'argent que vous obtenez. La satisfaction est donc double : elle est psychologique (satisfaction de pouvoir créer quelque chose par soi-même) mais aussi financière (reconnaissance de vos pairs ou de vos clients).

 

 

Comment stimuler la créativité ?

 

Certaines personnes sont créatives de nature et n'auront pas besoin de stimuler énormément leur imagination. Pour d'autres, en revanche, être créatif s'avérera être très difficile. Personne ne vous force à être ou à devenir créatif. Simplement, la créativité peut nous simplifier fondamentalement la vie, nous permettre d'arrondir vos fins de mois difficiles ou encore révéler nos talents dans un domaine précis. Gros plan sur quelques moyens de retrouver l'inspiration. 

 

  • Vous avez la sensation de vivre une vie fade et monotone ? Changez radicalement d'air de temps en temps. Si vous n'avez pas les moyens financiers d'un voyage à l'étranger, optez pour une visite chez votre vieille tante en Bretagne. Pas besoin d'effectuer des dizaines de milliers de kilomètres pour retrouver nos forces vives. 

 

  • Votre curiosité s'entretient : pour commencer, nous devons aimer être surpris autant que surprendre. Apprendre à aimer le changement, l'imprévu et tout à fait possible et même important pour apprécier la vie. Tuez les routines par des stratagèmes échafaudés «pas à pas». Cultivez votre différence, vos envies. Assumez vos changements de looks suivants les saisons, vos humeurs, etc... 

 

  • La nature, la musique, la lecture, sont autant d'opportunités de partir à la rencontre de notre propre énergie créatrice. Notre moteur doit être la passion et rien d'autre. C'est la passion qui nous poussera à sortir de votre zone de confort, c'est encore elle qui va nous mener à aimer ce que nous allons inventer : un texte, un tableau, une partition musicale, la rénovation d'un appartement, un blog sur les mouches tsé-tsé... Que sais-je encore. 

 

  • Prenons le temps d'observer le monde autour de nous. Qu'est ce qui nous plait ? Qu'est ce qui peut nous déplaire ? Organiser un planning en fonction de ce qui nous tient le plus à cœur est du ressort de l'indispensable. Par exemple, décidons que nous consacrerons dorénavant un minimum de deux heures dans la semaine à la méditation ou au modélisme. Evidemment, cela n'est pas toujours évident avec des enfants ou une famille à assumer, mais nous devons le faire, car c'est notre propre équilibre mental qui en dépend.

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 07:00

boite mail 

Suite à la demande de Khanel (son blog ici > http://khanel3.over-blog.com/ ), je rédige cet article concernant le piratage des boîtes mails.

 

Comme j'ai pas mal bourlingué sur la toile, non seulement en tant que rédacteur mais aussi en tant que vendeur régulier sur des sites divers, les politiques de sécurité ne me sont pas étrangères, surtout depuis que j'ai été amené à recevoir de l'argent par voie électronique. Et pourtant, malgré toutes ces précautions élémentaires, ma boîte mail principale a été piratée pour la première fois ! 

  

Volet préventif : quelques précautions élémentaires

 

Après avoir consulté vos boîtes mails, fermez toujours vos sessions, surtout lorsque vous êtes connectés via d'autres ordinateurs dont vous ne connaissez pas les antivirus. Pour les possesseurs de smartphones, n'oubliez pas de télécharger des antivirus avant toute consultation de vos mails. Ne communiquez jamais vos codes d'accès à d'autres personnes, soyez assez vigilants après avoir ouvert par mégarde un mail qui vous est adressé par un contact inconnu dans un français approximatif ou dans une langue étrangère.

  • Vos mots de passe : évitez ceux qui sont trop basiques (dates de naissance, codes postaux, etc...). Préférez une combinaison de lettres et de chiffres de sept caractères minimum. (une ou plusieurs majuscules et la sécurité est quasi parfaite). N'utilisez jamais le même mot de passe sur plusieurs sites à la fois.

  • Supprimer régulièrement votre historique de navigation et vos cookies, surtout si vous avez navigué sur des sites que vous pensez douteux.

  • Après avoir récupéré le contrôle de votre boîte mail, décidez «d'une période probatoire» de plusieurs jours voire plusieurs semaines qui vous permettra de savoir si ce n'est pas plutôt un programme malveillant (confortablement installé dans votre PC) qui récupère toutes vos données.

 

Créer vous impérativement une autre adresse messagerie de secours

 

Une boite mail, c'est bien. Mais une seule, cela n'est malheureusement pas assez. Pourquoi ? Parce ce que vous n'avez aucun moyen d'être prévenu si votre unique boîte mail a été piratée. De plus, vous risquez de perdre tous vos contacts, bref, un fabuleux casse-tête en perspective.

 

Intégrer une deuxième boîte mail de secours à la première est donc recommandé. Sur la messagerie hotmail, par exemple, vous accédez à cette option à partir du menu «votre compte», vous pouvez ainsi modifier le mot de passe régulièrement ou ajouter cette fameuse messagerie de secours. Si votre boîte mail est piratée, vous recevrez automatiquement un message d'hotmail vous indiquant la procédure à suivre, qui est assez simple.

 

Pour les actes "de piraterie numérique" commises sur d'autres messageries, vous trouverez toujours des informations très utiles sur des sites comme celui-ci :

http://www.commentcamarche.net/forum/affich-18494310-boite-yahoo-mail-piratee

 

Maintenant, la piraterie du web n'a plus qu'à bien se tenir  

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 15:21

 

Tâches ménagères/travaux divers

 

La vie à deux est souvent émaillée de moments qui manquent singulièrement de romantisme. De cette phrase typique «Dit, chéri, tu penses à sortir les poubelles avant de sortir ?» à celle-ci «est-ce que tu peux ranger tes chaussettes qui traînent ?», le choc est rude pour ceux qui la découvre ou les idéalistes de tous bords !

 

L'accomplissement des tâches ménagères et de travaux divers dans le foyer ne doit pas faire de l'un l'esclave de l'autre. La répartition de ces tâches doit donc idéalement reposer également sur une stricte équité. Pour les plus organisés, un planning de charges peut être défini pour la semaine. Voici quelques exemples.

  • «Les courses et le ménage» : Ces tâches sont souvent ressenties (à juste titre) comme des corvées. Ces servitudes doivent impérativement être partagées, à moins d'avoir les moyens de disposer d'une aide à domicile ou d'une femme de ménage. Pour les courses, vous pouvez penser aussi à la livraison à domicile, elle n'est pas forcément beaucoup plus chère. Si vos horaires de travail sont très différents et que vous vous voyez peu, achetez un bloc note pour y inscrire tout ce qui doit être acheté ou fait pendant la semaine.

  • «Le bricolage» : dans ce domaine, tout est affaire de pratique. Les femmes, ces dernières années, se mettent d'ailleurs beaucoup au bricolage. Il faut dire aussi que la facture est toujours salée quand l'on fait appel à des professionnels. Si des travaux importants sont à prévoir dans le domicile et que vous n'êtes pas un manuel, deux solutions : soit vous avez un bon carnet d'adresse qui vous permet de déléguer tout en réduisant les coûts, soit vous commencez à prendre des cours qui se rentabilisent très facilement.

 

Les autres couples/les amis

 

Quand on est en couple, on fréquente plus facilement d'autres couples. Ce rapprochement est tout à fait naturel et n'est pas un danger. En effet, les autres couples connaissent les mêmes problèmes que les nôtres et "nous filent des tuyaux" pour arrondir les angles dans la vie quotidienne. De plus, les couples les plus anciens, en général, comprennent que la préservation de l'intimité est importante et la respecte dans la plupart des cas.

 

En revanche, de gros soucis peuvent advenir si vous faites de votre nid d'amour "un squat" permanent à tel point que la présence de vos amis en devient extrêmement gênante. Quand le foyer se transforme «en hôtel des courants d'air» (et j'en ai connu quelques uns comme ça...), l'intimité dans la vie à deux implose et les difficultés de communication deviennent insurmontables. De façon générale, veillez toujours à ne pas accorder plus d'importances à vos ami(e)s qu'à votre moitié. Cela paraît évident, mais combien de (jeunes) couples se séparent pour cette raison ?

 

 

Famille

 

Quand vous rencontrez quelqu'un, sa famille est un paramètre inconnu. Bien sûr, vous n'épouserez pas la belle mère de votre conjoint (beaucoup diront : encore heureux...), mais le fait de couper le cordon ombilical pour vivre à deux peut être très mal entendu par la belle-famille.

 

Je me souviens par exemple de ces jeunes tourtereaux qui avaient emménagé en face des beaux parents de l'un d'entre eux. Au début, ils étaient ravis : leur unique enfant pouvait être gardé à n'importe quelle heure de la journée puisque les beaux parents étaient retraités, le beau père (bon bricoleur) donnait des coups de main réguliers pour la rénovation de cette maison. C'était oublier l'oeil très curieux de la belle-mère. Car après tous ces services rendus, elle se croyait permis de tout faire en débarquant à n'importe quelle heure de la journée pour "fourrer son nez partout", donner son opinion sur leur vie commune et les presser à faire ceci ou cela, etc... Ce couple n'a pas duré bien longtemps. Bien entendu, c'est toujours très utile d'avoir de la famille pas très loin de chez soi, et cela «dépanne» en cas de coup dur, mais préservons toujours l'essentiel :

  • les décisions doivent constamment être prises d'un commun accord.

  • les intrusions excessives de la belle-famille dans la vie courante doivent être impérativement évitées. 

 

Sexualité

 

Hum... Hum... je rugis de plaisir (rires). Beaucoup d'entre nous ont déjà vécu cette situation. Vous êtes sur le point de faire l'amour, ou...disons que cela s'annonce bien, ou «la chose» est peut être même déjà en cours. Soudain, le téléphone sonne...Alors vous vous dites "Et zut... je laisse sonner ou pas ?"

L'un des deux commence à avoir une crise de conscience et lâche : "peut être que c'est urgent...peut être qu'il est arrivé malheur à quelqu'un que nous connaissons... peut être que si mon grand père en avaient...". Eteignez vos téléphones portables, coupez entièrement les ponts avec le monde extérieur quand vous souhaitez partager un moment sous la couette...ou ailleurs !

http://www.psychologies.com/Couple/Sexualite

 

 

Ménagez vous des moments uniques

 

L'amour chimique ne dure que trois ans, c'est très difficile à concevoir pour les romantiques mais maintes fois démontré scientifiquement. Une fois cette période passée, l'amour et le désir déclinent. C'est pourquoi il est important de ne pas étouffer l'autre et de retrouver de temps en temps cette petite lueur intense dans les yeux de sa moitié. Si vous ne faites strictement aucun effort pour réanimer le désir ou l'amour, vous deviendrez des compagnons d'infortune sans même vous en rendre compte.

 

Ce que je vais dire maintenant va peut être en faire bondir quelques un(e)s de leurs sièges. Mais si vous n'accordez pas confiance à votre propre conjoint, à qui l'accorderez vous ?

 

Des moments seuls...

 

Après un certain nombre d'années passées ensemble, vous devez, en principe, être capables de laisser partir votre conjoint quelques jours, voire quelques semaines avec d'autres personnes, sans l'accompagner. Bien sûr, je n'ai pas parlé de l'envoyer dans les bras d'un(e) rival(e) à l'affût, parce qu'à ce moment là, c'est tendre le bâton pour se faire battre. Je ne parle pas non plus de périodes de réflexion qui précèdent une séparation.

 

Je dis simplement que si votre conjoint ressent l'envie de prendre l'air avec des personnes de confiance et que de votre côté, vous lui accordez cette faveur parce que n'en voyez pas l'intérêt, alors, à ce moment là, vous atteignez une forme d'amour qui est bien supérieure à la moyenne.

D'une part, cela prouve que vous montrez une certaine confiance, et d'autre part, cela permet de mieux vous retrouver par la suite. Combien de couples vivent complètement étouffés l'un sur l'autre et ne survivent pas à cette sensation ?

 

De grands moments à deux...

 

Rien n'est jamais trop beau pour son conjoint, même après plusieurs années de vie commune. C'est dans ces moments là que vous retrouvez la lueur des premiers instants dans les yeux de votre partenaire. Etre toujours d'accord sur l'essentiel, en couple, permet d'aller très loin. Que vous soyez mariés ou pas, avec ou sans enfants, actifs ou retraités, les grands moment à deux sont les voyages, les restaurants, les sorties, etc... En couple, n'hésitez jamais à réserver quelques surprises : une place au cinéma, des fleurs, un livre, etc.... Ce ne sont que des petites choses, qui, mises bout à bout, perpétuent l'amour ou peuvent le raviver.

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 14:49

vie-a-deux.jpg 

De nos jours, rares sont les couples totalement épanouis dans la vie quotidienne. Un mariage sur deux se termine en divorce. Près de deux couples sur trois se séparent après seulement quelques années de vie commune. Nous sommes peut être aussi passés à l'ère de la consommation en amour... Les statistiques tendraient presque à démontrer qu'un conjoint se choisirait comme un simple produit de supermarché !

 

Pourquoi la vie de couple serait-elle devenue un enfer ?

 

L'on s'engage un peu trop souvent à la légère et l'on néglige des aspects concrets de la vie courante. L'on ne réfléchit pas assez aux besoins de l'autre et l'on s'enferme dans une logique individualiste. Parfois, aussi, l'on offre aucune perspective d'avenir ou d'évolution. Et puis, les couples, aujourd'hui, doivent obligatoirement travailler tous les deux s'ils veulent avoir une chance de vivre à peu près correctement. Si nous remontons quelques dizaines d'années en arrière, la femme était alors cantonnée aux tâches ménagères et à l'éducation des enfants, le père était chargé de «faire bouillir la marmite» de la famille et un seul salaire suffisait largement à le faire. Sur les cendres de ce modèle de couple (certainement trop rigide) est né progressivement une autre version de la vie à deux, plus adaptée aux obligations du monde moderne, mais malheureusement, aussi fragile que du cristal.

 

Nombre d'entre nous connaissent des couples qui ne communiquent plus que par textos ou «post-it» apposés sur le frigo. Tout va plus vite en amour, et l'on succombe d'autant plus facilement que les tentations sont omniprésentes. L'infidélité ne fait plus hurler et s'est même banalisée, les clubs échangistes intriguent plus qu'ils ne dérangent, le spectre d'une rupture amoureuse plane à la moindre contrariété. La vie de couple est faite de compromis permanents. Comme travailler tous les deux et faire vivre la flamme de l'amour est un sacerdoce, je vais tenter d'apporter ma pierre à cet édifice, qui, si je regarde autour de moi, tient plus du château de cartes que d'une forteresse inébranlable !

 

Les enfants

 

Après la naissance d'un enfant, l'amour prend une forme différente. C'est ainsi que les regards portés l'un sur l'autre changent, et que le couple peut alors connaître de grosses difficultés dans la communication/la sexualité. Les psychothérapeutes de couple peuvent panser ces plaies béantes qui peuvent briser un couple sur l'autel de l'incompréhension mutuelle. Il est parfaitement normal que le premier enfant provoque un séisme dans la vie courante et des tensions plus fréquentes au sein du couple. La femme passe rapidement du statut d'épouse a celui de mère, l'enfant devient la préoccupation majeure, et, bien entendu, les moments à deux se font plus rares. A titre purement indicatif, 15% des ruptures proviennent de la naissance du premier enfant, 90% des couples reconnaissent que leur sexualité s'est dégradée après cet heureux événement.

http://www.rtl.be/pourlui/article/La-naissance-du-premier-enfant-nuit-a-la-sexualite-de-90-des-couples-103142.htm

Les solutions à ces problèmes sont de plusieurs ordres, elles passent surtout par des moments de discussion en tête à tête avant que les frustrations n'éclatent en colères.

 

Cadre du vie de couple

 

L'espace qui est occupé par deux personnes influe sur le mental, et par ricochet, sur l'épanouissement. C'est le cas chez l'enfant, mais aussi chez l'adulte. Si vous êtes de jeunes citadins tous les deux et sans enfants, cela ne vous dérangera pas forcément d'occuper un loft au centre ville d'une grande métropole. Cependant, un nombre croissant «de provinciaux» se détournent de ce mode de vie qui peut être ressenti comme très oppressif. En effet, les grandes villes sont stressantes, la circulation y est dense, et l'air est pollué. Il y a quand même quelques avantages indéniables à vivre en milieu urbain, car ce mode de vie procure le sentiment que tout peut être obtenu très facilement, de la nourriture à de multiples services (médicaux, sociaux, festifs, etc...)

En couple, il faut s'accorder sur les choses essentielles : préférez-vous la campagne ou la ville ? Mon conjoint peut-il vraiment se plier à mes exigences en matière de cadre de vie ?

 

L'argent

 

L'argent est très certainement le motif le plus courant de disputes dans une vie commune et représente l'une des premières causes de séparations. Avant de vous installer à deux, posez clairement les cartes sur la table et définissez clairement les fondations d'une saine gestion, ce qui permettra déjà d'éviter les conflits éventuels.

 

Trois cas de figures peuvent se présenter.

===> 1°  votre conjoint ne gagne rien, pas grand chose ou se trouve au chômage (viens chez moi, j'habite chez une copine...)

===> 2 ° votre conjoint gagne très nettement plus que vous

===> 3°  les revenus sont à peu près équivalents

 

Dans le cas n°1 et n°2, il vaut mieux que les dépenses soient réparties au prorata de ce que chacun gagne. C'est une répartition équitable, et une manière de responsabiliser l'autre vis à vis de ses dépenses et de ses revenus. Cependant, un sentiment d'infériorité peut naître chez celui qui gagne le moins, il convient alors de ne pas faire étalage de ses moyens et de «le tirer vers le haut» en l'incitant à gagner au moins autant. La fusion totale des comptes, dans ces cas là, apparaît logiquement assez risquée et peut apparaître comme provocatrice aux yeux du conjoint dans le cas n°2.

Dans ces deux premières hypothèses, mieux vaut disposer de deux comptes totalement séparés, et d'un compte joint pour les dépenses courantes (gaz, électricité, eau, etc...). S'il reste éventuellement un surplus sur ce compte à la fin de l'année, alors l'argent peut être utilisé à d'autres fins (restaurants, voyages, etc...).

 

Le cas n°3 reste bien évidemment ce qui se fait de mieux. Mais même dans ce cas là, des conflits peuvent survenir en cas de comptes totalement fusionnés. Pensez à toujours conserver un jardin secret en matière de finances personnelles, cela vous permettra de ne pas avoir à systématiquement vous justifier d'une dépense effectuée !

Si l'argent poussait dans les jardins et était facile à obtenir, cela se saurait. Pour ma part, je cherche toujours cette plantation et pour l'instant, je n'ai trouvé que des graines. 

  

 

Suite au prochain épisode.

 

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 16:30

 pare choc

 

En général, les objets sont pour moi des sources de contraintes, surtout la voiture. J'ai un point de vue assez tranché sur la possession d'un véhicule : il coûte en général cher, voire très cher d'en posséder un. En effet, l'entretien régulier d'une automobile entraîne des frais souvent très élevés, sans compter le coût de l'essence qui vole de records en records. Je ne parlerai pas ici du trajet effectué pour se rendre au travail, bien qu'il soit parfaitement légitime de vouloir diminuer ses frais de transport dans ce cas précis. Hormis ce cas particulier, donc, privilégiez à chaque fois plusieurs actions à effectuer lorsque vous vous servez de votre véhicule, ceci afin de rentabiliser vos déplacements. Assez souvent, d'ailleurs, il m'arrive de me munir d'une liste de choses à faire préalablement établie, ce qui me fait gagner un temps considérable.

 

La ligne imaginaire

Par commodité appelons l'endroit d'où vous partez «le point A», tandis que «le point B», lui, sera l'endroit où vous devez vous rendre avec votre véhicule. Tracez ensuite une ligne droite imaginaire entre ces deux points. Cela, beaucoup de gens ne savent pas le faire, car nous avons parfois perdu tout sens pratique, et c'est bien dommage, car cela pourrait nous éviter bien des trajets inutiles !

Entre «ce point A» et «ce point B», demandez-vous si, en cours de route, vous n'auriez pas quelque chose à faire de particulier, comme voir un(e) ami(e), aller poster du courrier, vous rendre dans un magasin...etc.

 

Les cercles concentriques

L'arrivée «au point B» est marquée par ce que vous vous êtes mis en tête d'effectuer. Cependant, ne perdons jamais de vue que d'autres choses peuvent être faites après ou avant cette formalité, que vous effectuerez à pieds. Le principe reste le même, surtout si vous ne venez pas souvent à cet endroit précis, sauf que cette fois-ci, c'est l'axe de stationnement du véhicule qui vous sert de repère pour vaquer à vos occupations.

 

 

D'autres moyens plus simples pour entraîner encore moins de frais

 

«Les techniques» évoquées plus haut collent parfaitement au besoin du particulier, qui aura ainsi la maitrise parfaite de trois paramètres extrêmement importants de sa vie courante : son temps, son argent, son espace, car l'application de ces techniques simplifient grandement le quotidien. Cependant, et comme je l'évoquais en introduction, l'utilisation d'un véhicule qui nous appartient n'est pas forcément la panacée à tous les problèmes de déplacement : complications administratives (formalités d'assurances, d'achat, carte grise), entretien, dégradations, etc...les soucis causés par la simple possession d'un véhicule sont nombreux et variés. Et puis, nous sommes à l'ère de la communication numérique, et notre présence matérielle n'est plus forcément indispensable pour des tâches simples.

 

Quelques exemples :

Le leasing ==> pour une somme forfaitaire mensuelle, le leasing vous procure une certaine tranquillité d'esprit puisque vous n'avez plus à vous soucier des formalités afférentes à la possession d'un véhicule, outre l'aspect économique de cette formule qui s'avère souvent très avantageuse.

La location entre particulier ===> http://www.gestiondevie.biz/article-bon-plan-louer-sa-voiture-entre-particuliers-82362288.html

Le covoiturage ===> moyen très commode pour partager les frais d'essence

l'éco-conduite ====> http://www.gestiondevie.biz/article-budget-auto-reduire-sa-facture-avec-l-ecoconduite-72924201.html

 

 

Cas particulier : les moyens électroniques de communication

 

J'ai une anecdote là dessus, assez parlante. Comme beaucoup d'abonnés le savent, l'année dernière, j'ai renégocié mon crédit immobilier. Renégocier un crédit immobilier implique toutefois de rencontrer le banquier... Et je peux vous dire que je me suis déplacé chez lui au moins quatre fois, alors que ce n'est pas «la porte à côté». Quand il m'a demandé de repasser une énième fois pour lui rendre un formulaire signé, j'ai vraiment cru que j'allais devenir complètement cinglé. J'ai donc paraphé ce fameux document et je lui ai demandé si je pouvais lui envoyer par mail après l'avoir scanné...Le pire, c'est que je n'y avais jamais pensé auparavant, et que le résultat, pour lui, était strictement le même !

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 12:44

 carte.jpg

Les personnes qui vivent actuellement avec un salaire modeste cherchent peut être un meilleur job actuellement, le besoin est même vital du côté des chômeurs.

Décrocher un bon job ou en changer, c'est la loi de la vie. Ce n'est pas la loi du plus fort ou du plus intelligent, c'est tout simplement le fruit d'efforts menés sur plusieurs fronts à la fois. Les jobs s'obtiennent même en période de crise, et il n y a pas de honte à vouloir réussir sa vie. Cela peut cependant revêtir un caractère malsain si l'on étale sa réussite avec un côté «bling bling» un peu trop clinquant fourmillant de paillettes, un écueil dont je m'écarte volontiers en cherchant toujours un juste milieu. En effet, je n'ai plus l'âge pour me mettre en scène. Ma vie sociale est bien plus importante qu'internet, je suis simplement ici pour apporter mon expérience et pas forcément poser nu pour faire plaisir au plus grand nombre (rires). De même que ce n'est pas l'image que je renvoie qui m'importe, mais plutôt ce que je veux dire et faire partager. Avant de rentrer dans la fonction publique territoriale, j'ai travaillé dans pas mal de sociétés différentes.

 

Combien exactement ? Plus d'une quinzaine, c'est sûr. J'ai aussi souvent passé pas mal d'entretiens, et je sais donc parfaitement comment ils se déroulent. Le dilemme est toujours le même : un certain nombre de candidats sont sur la ligne de départ et seuls quelques uns seront retenus ou attireront l'attention du recruteur ou du jury.

 

La phase de préparation

 

Le premier réflexe que le candidat doit avoir, bien avant l'entretien, c'est de se préparer psychologiquement. Un entretien d'embauche se prépare, le sport ou d'autres activités qui aident à évacuer la pression viennent en appoint pour parfaire cette préparation mentale. Le postulant peut ainsi éviter qu'une trop grande dose de stress ne ruine ses espoirs «le jour J», il évite ainsi de focaliser sur cette échéance.

 

En complément de cette préparation , l'entretien doit se préparer mentalement. Quelles types de questions peuvent m'être posées ? Quels sont mes points faibles ? Quels sont mes points forts ? Qu'est ce que je connais sur cette société ? Que suis-je en mesure de lui apporter ?.

 

Se renseigner sur la société ou l'administration dans laquelle l'on souhaite faire carrière est un minimum. Beaucoup de candidats se font piéger bêtement en ne connaissant strictement rien sur le poste pour lequel il postule et pire encore, sur l'histoire de «cette boîte».

 

«Le Jour J» et les préparatifs

 

Aspect vestimentaire

 

Pour les femmes, optez pour quelque chose de «classique» et sobre. Du genre tailleur, ou pantalon et chemise. Ajoutez-y une petite touche personnelle, comme une broche. Evitez surtout les décolletés plongeants, le maquillage trop important et dégoulinant (rires), les talons aiguilles qui risquent de provoquer une catastrophe si vous n'en avez pas l'habitude.

 

Pour les hommes, il est préférable de rester également dans la sobriété en terme d'habillement, même pour un poste d'ouvrier qualifié. Les couleurs criardes sont en général peu appréciées par les recruteurs car elles peuvent dénoter un tempérament frondeur. Donc... Plutôt pantalon, et chemise de couleur unie, sans motifs particuliers. La cravate ? Si vous n'êtes pas à l'aise avec elle, laissez tomber. Prêtez une grande attention au rasage et aux chaussures. Préférez d'ailleurs porter la meilleure paire de chaussures qui soit (exit les baskets...), en cuir ou simili-cuir de préférence. A noter que certaines boîtes (starts-up) prêteront plus d'attention à vos compétences qu'à votre look, mais dans le doute, fiez-vous à ce qui a fait ses preuves.

 

Pendant l'entretien

 

Faites-toujours attention à vos gestes. La plupart des recruteurs savent parfaitement les décoder. Bien évidemment, le chewing-gum est à bannir. Si vous avez une table en face de vous, posez vous coudes à plat, et parlez avec vos mains. Maintenez toujours votre buste droit, et répondez aux questions sur un ton calme, avec un vocabulaire courtois. Surtout, n'essuyez vos mains sur votre pantalon, évitez les jambes qui tremblent... Etc. Pourquoi ? Parce que la personne en face de vous se dira : «celui-là n'a pas la carrure pour le poste, s'il est déjà comme ça à l'entretien...».

 

Lorsque l'on vous pose une question à laquelle vous ne savez pas répondre, dites : «je suis désolé, mais je ne sais pas». Mieux vaut ne pas savoir que de répondre à côté du sujet ou avec des inepties, la franchise est toujours appréciée.

 

Insistez sur vos points forts, sur ce que vous pouvez apporter à l'entreprise, ne masquez pas les éventuelles erreurs de parcours qui émaillent vos C.V... Surtout, ne mentez jamais sur les raisons qui vous ont amené à quitter telle ou telle entreprise, tout se sait.

Démontrez de l'ambition, de la détermination, du calme et de la sérénité, et vous mettrez tous les chances de votre côté.

Repost 0
Published by gestiondevie.over-blog.com - dans vie pratique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de gestiondevie
  • Le blog de gestiondevie
  • : Tout pour le développement personnel. Articles certifiés 100% originaux.
  • Contact

Présentation du blog

Des outils pour atteindre votre indépendance financière au travers d'expériences personnelles.