Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voilà donc maintenant neuf mois que je viens de débuter mon activité d'agent mandataire immobilier indépendant. Eh oui, j'ai débuté en septembre de l'année dernière, dans le contexte que vous connaissez et que je n'ai pas choisi !

Difficile de faire un bilan à ce stade, mais je vais vous confier mes premières impressions...

 

Septembre 2020 Phase de lancement ? Et non, plutôt de déclarations en tout genre et de tracasseries administratives. 

Déclaration d'activité à la chambre de commerce, divers courriers administratifs avec le réseau que je vais représenter, examens en ligne pour accéder aux formulaires des mandats... 

Et encore, tout cela n'est qu'un bref aperçu, mais le premier mois, il ne faut pas compter être opérationnel de suite !. 

Vous vous retrouvez donc, le premier mois, à prier que tout aille bien dans vos démarches... Beaucoup de choses ont rapidement coincé pour moi puisque je suis en fonctionnaire en disponibilité, ce qui a eu tendance à complexifier la situation. Sans compter, également, le fait que j'exerce déjà une activité de loueur en meublé non professionnel, ce qui a aussi été, il faut le dire, une belle source de tracasseries.

 

Octobre 2020 à Décembre 2020. Mes deux premiers mandats et mes deux premiers compromis.

1er mandat exclusif. En octobre, j'hérite de mon premier mandat exclusif à une heure de route de chez moi. C'est un dossier assez compliqué, forcément pas très rentable financièrement, mais formateur... J'y passe des heures et je fais au moins une dizaine d'allers retours.

Il s'agit d'une maison à un petit prix où il y'a une parcelle de quelques mètres carrés en indivision depuis largement plus de 30 ans (!), parcelle complètement enclavée dont il faut régulariser la situation...Mais je gère cela assez bien, au point que les acheteurs (des marchands de biens) manifestent plus tard le souhait de faire appel à moi pour la revente.

Pompier de la vente... Un soir de mi-novembre, je reçois l'appel d'un propriétaire complètement désespéré qui souhaite revendre son bien rapidement pour rejoindre son fils dans la somme. Pour faire simple, ce propriétaire avait laissé son bien en  vente dans une agence en exclusivité. Cette agence avait réussi, dans un premier temps, à lui trouver un acheteur. Mais le compromis est tombé à l'eau rapidement faute de crédit accordé par la banque ... Très mécontent du suivi, il avait retiré l'exclusivité à l'agence. Je suis le 3ème professionnel qui passe, nous sommes tous en mandat simple...Quelques jours après la signature du mandat et la diffusion de son bien, je contracte le COVID. Direction l'hôpital pour moi pendant une semaine...Pendant cette semaine, quelqu'un m'appelle pour visiter la maison. Cet acheteur potentiel est suspicieux, il a déjà vu cette maison en vente à plusieurs prix, mais je conserve son numéro pour le rappeler ultérieurement... Et ce qui devait arriver, arriva : une visite et un compromis dans la foulée ! 

 

Janvier 2021 à maintenant

Enormément de temps perdu, de grosses déceptions et quelques coups pendables aussi. Je m'aperçois que rien ne vaut les expériences "de terrain", le relationnel "pur" et qu'en affaires, il ne faut pas être trop gentil !.

Je ne suis pas un fanatique de la pige, cette méthode qui consiste à appeler par téléphone les propriétaires pour les persuader de vous confier le mandat. Le porte à porte a donné de bien meilleurs résultats pour moi, de même que les recommandations de l'entourage.

 

Et maintenant, les perspectives ?

La revente prochaine de mon appartement sur Béthune avec une bonne plus-value va me permettre de préparer sereinement cette reconversion. De plus, cette revente s'effectue dans une copropriété, ce qui m'a permis d'engranger une expérience dans la constitution de ce type de dossier de vente.

Je vous l'avoue franchement, auparavant, je ne me serai jamais cru capable de constituer ce genre de dossier. Faire appel à un agent immobilier était pour moi incontournable tant tout cela était nébuleux pour moi.

Je ne pourrai pas me baser sur cette période fortement perturbée par le COVID 19 pour savoir si je peux vivre complètement de l'immobilier...En effet, les visites nous ont parfois été interdites, j'ai eu des clients vendeurs qui ne souhaitaient plus revendre de peur des visites, etc... Mais ce je peux dire, c'est que pour mon cas personnel, les perspectives me semblent bonnes !

 

Indépendance et création de revenus

Il n'empêche que l'aspect le plus plaisant reste l'indépendance que ce job vous procure. C'est un avantage énorme en terme de qualité de vie, car vous décidez vous même des gens avec qui vous travaillez et vous maitrisez parfaitement votre emploi du temps !

C'est un luxe, une autre façon de vivre que le salariat. Cela bouleverse aussi profondément votre ancienne vision du travail en tant que salarié : dans le cas présent, nous créons notre propre salaire qui ne tombe plus automatiquement tous les mois... Autant dire que cela peut parfois être stressant, surtout pour ceux et celles dont les finances personnelles sont déjà tendues. Il faut savoir aussi avoir une approche rentabilité de notre temps tout en gardant "l'aspect humain", ce qui n'est pas toujours évident !

Ainsi, lorsque l'activité est plus calme et que vous avez "un trou" dans vos ventes, par exemple, rien ne vous empêche de faire jouer la concurrence entre vos prestataires et d'en changer s'il y'a moins cher ailleurs...Car si vous ne gagnez pas d'argent, au moins vous en perdrez moins sur les dépenses courantes !

 

Si vous avez un bien immobilier à vendre, donc, pensez à moi...Car que ce bien soit à vendre près de chez moi ou ailleurs, je peux effectuer des recommandations et j'ai foi en la formation de notre réseau !

Tag(s) : #Sur moi-ce blog
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :