Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Avant hier soir, j'ai eu l'occasion de regarder l'émission «Capital» sur M6, consacrée aux entrepreneurs.

 

Malheureusement, les images sont encore trop récentes pour en retrouver des extraits sur internet, c'est pourquoi j'ai sélectionnée cette vidéo d'un peu plus de 7 minutes qui traite des auto-entrepreneurs.

 

 

L'idée d'Elisabeth

 

Elisabeth venait juste d'être licenciée pour des raisons économiques. Elle a trouvé un créneau porteur et l'a développé sur internet, une idée qui lui permet de gagner sa vie aussi bien qu'auparavant en tant que salariée.

 

Son business, c'est de surfer sur la vague des personnes qui n'ont pas les bagages techniques nécessaires (ou le temps) pour aménager des montages vidéos à partir de leurs photos, de leurs vieilles pellicules, ou de leurs caméscope.

 

Son statut d'auto-entrepreneur lui permet de bénéficier d'un régime fiscal très avantageux, de simplifications de démarches administratives, ainsi que d'un emploi du temps en parfaite adéquation avec ses contraintes familiales.

 

Jean, son mari, a également suivi cette voie de l'entreprenariat, ayant subi lui aussi les conséquences d'un licenciement économique.

 

 

Mes commentaires

 

Plus d'un français sur trois voudrait devenir son propre patron.

La question de la création d'une activité ne se pose pas beaucoup pour les chômeurs fraîchement licenciés qui ne retrouvent pas de travail immédiatement... C'est d'ailleurs souvent ce qui décide le passage à l'acte.

 

Quant à ceux qui ont déjà un travail mais rêvent d'un nouvel eldorado, rares sont ceux qui osent le quitter définitivement pour se lancer.

 

Pour cette frange d'actifs, c'est souvent l'occasion d'un choix cornélien :

 

- Soit ils font «le grand saut» du jour au lendemain en quittant leur travail pour faire démarrer leur projet, ce qui est particulièrement périlleux. (à moins d'avoir les reins très solides financièrement)

 

- Soit ils débutent une activité parallèle à leur travail, quelque chose qui leur plaît énormément et n'est pas synonyme de corvée, tout en espérant qu'un jour, les revenus générés par cette seconde activité seront suffisants pour cesser d'être employé.

 

Un des défis majeurs de l'avenir sera de répondre à la demande sans cesse croissante du secteur tertiaire (celui des services), en particulier pour ce qui concerne les aides aux personnes âgées.

 

 

La législation en vigueur actuellement pour les auto-entrepreneurs via cet excellent site :

http://www.autonomia-france.com

 

Et enfin, les aides accordées en matière de crédit pour les auto-entrepreneurs > link 

 


 

Tag(s) : #des vies et des réussites
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :